EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Nord-Est Corée du Sud Moon Jae-in annonce un troisième sommet intercoréen en septembre

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Nord-Est - Corée du Sud

Imprimer

Moon Jae-in annonce un troisième sommet intercoréen en septembre

Moon Jae-in annonce un troisième sommet intercoréen en septembre

18/08/2018

Les dirigeants des deux Corées ont annoncé le 13 août par une déclaration commune, un troisième sommet intercoréen qui se déroulera à Pyongyang en septembre. Lors des célébrations du 15 août pour la Journée nationale de la libération de Corée, qui célèbre la fin de l’occupation japonaise il y a 73 ans, le président Moon Jae-in a également lancé un appel à mettre en place des liaisons routières et ferroviaires entre les deux pays. L’évêque de Daejon, Mgr Lazarus, se montre enthousiaste face à la progression du processus de paix, bien que le président Moon a rappelé qu’une véritable coopération économique ne serait possible qu’après une dénucléarisation complète du Nord.

Le président sud-coréen Moon Jae-in se rendra à Pyongyang en septembre. Les deux Corées l’ont annoncé dans un communiqué publié le 13 août, à la fin d’une réunion au sommet à Panmunjeom, à la frontière entre les deux Corées. Ce sera le troisième sommet entre les deux dirigeants de la péninsule coréenne en seulement quelques mois, après la rencontre historique du 27 avril. À cette occasion, Kim Jong-un et Moon Jae-in avaient signé la déclaration de Panmunjeom, une série d’engagements pour la paix et pour la dénucléarisation de la péninsule. Depuis, le dialogue entre les deux Corées et les initiatives de collaboration entre les États ont progressé dans plusieurs secteurs, dont ceux des infrastructures et de l’aide humanitaire, ainsi que dans le domaine du sport. Les deux pays ont prévu de joindre leurs deux équipes lors des Asian Games, qui se tiennent en Indonésie à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 2 septembre.
Lors des célébrations du 15 août pour la Journée nationale de la libération de Corée, le président sud-coréen a également appelé à mettre en place des liens routiers et ferroviaires entre les deux Corées d’ici la fin de l’année. Le même jour, qui marque la fin de l’occupation japonaise il y a 73 ans, les deux Corées ont également restauré la ligne de communication militaire Donghae, dans l’est de la péninsule, achevant un processus qui avait commencé en juillet à Seohae, dans l’ouest de la péninsule. Le 15 août, en s’adressant au pays, le président Moon a lancé une démarche de paix, appelant à la coopération ferroviaire, énergétique et économique avec le Nord. Il a déclaré que la « vraie libération » ne serait atteinte que quand les deux pays auront établi une paix durable et une communauté économique. Il a également ajouté que la coopération économique intercoréenne ne pourrait véritablement commencer qu’après une dénucléarisation complète du nord.

Appliquer la déclaration de Panmunjeom

« Les négociations entre les deux Corées ne sont pas faciles », confie Mgr Lazarus You Heung-sik, évêque de Daejon, « mais elles progressent, et c’est déjà très positif. » « Les Asian Games s’ouvrent [aujourd’hui] avec une fusion des équipes des deux Corées dans plusieurs disciplines. Tout cela est le résultat du dialogue, de la poursuite de négociations, et cela nous donne de l’espoir. » Certains signes d’optimisme sont également observés dans les relations entre les États-Unis et la Corée du Nord. Des sources à Séoul rapportent que Mike Pompeo, le Secrétaire d’État américain, pourrait se rendre bientôt en Corée du Nord. Par ailleurs, d’ici une semaine, une nouvelle rencontre est également prévue entre des familles séparées. Enfin, lors des échanges intercoréens, les représentants des deux pays ont abordé « l’évolution de l’application de la déclaration de Panmunjeom » et ont organisé des enquêtes afin d’évaluer « les problèmes liés à sa mise en place plus efficace ». La date finale du troisième sommet reste à déterminer.

(Avec Asianews)