EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Nord-Est Corée du Sud Radio Vatican se met au coréen

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Nord-Est - Corée du Sud

Imprimer

Radio Vatican se met au coréen

Radio Vatican se met au coréen

09/10/2015

A compter de ce vendredi 9 octobre, le site Internet de Radio Vatican s’enrichit d’une page en langue coréenne. La date de lancement coïncide, en Corée du Sud, avec la Journée nationale du hangeul, l’alphabet coréen.

Le projet a reçu une impulsion décisive après le voyage du pape François en Corée, en août 2014. Il se présente comme un « pont de communion » et de communication entre Rome et le « Pays du Matin calme ». Selon Radio Vatican, il est né d’échanges entre la direction de la radio vaticane et la Conférence épiscopale coréenne, en collaboration avec l’ambassade de la République de Corée [du Sud] près le Saint-Siège, ainsi qu’avec l’aval de la Secrétairerie d’Etat et du nouveau secrétariat pour la communication.

Cette page Web rejoint 38 autres pages en autant de langues sur le site Internet de Radio Vatican. Pour l’Asie, Radio Vatican communique désormais, outre le coréen, en hindi et en malayalam, en tamoul, en vietnamien, en chinois et en japonais. Afin de commenter la portée de cette nouvelle, pour un pays qui compte un peu plus de 10 % de catholiques, Radio Vatican a interviewé, le 8 octobre, Kim Kyung-suk, ambassadeur de la République de Corée près le Saint-Siège. La traduction en français est de la Rédaction de l’agence Zenit.

 

Kim Kyung-suk : La Corée a déjà 103 saints martyrs et, à l’occasion de la visite du pape François, l’année dernière, il y a eu la béatification de 124 martyrs. Cela témoigne de l’importance de l’Eglise catholique en Corée et du rôle de premier plan qu’elle exerce pour la société et la culture, historiquement et traditionnellement. La Corée est un des pays où les technologies de l’information sont réputées être particulièrement développées. Radio Vatican est un média officiel qui diffuse les activités et les informations pastorales du Saint-Père et du Saint-Siège dans le monde entier, via la radio et via Internet. Ce nouveau service permettra aux Coréens d’avoir accès aux informations sur le Saint-Père, sur le Saint-Siège et sur la vie de l’Eglise en temps réel, facilement et de manière précise. Elle sera aussi un moyen pour l’Eglise de mieux partager la vie des Coréens. Je suis donc très heureux de l’ouverture de cette page et j’espère qu’elle sera utile aux croyants comme aux non-croyants, pour toutes les personnes qui parlent le coréen.

Radio Vatican : En quoi ce service pourra-t-il aider l’Eglise de Corée dans les défis pastoraux auxquels elle est appelée aujourd’hui ?

Après la visite du pape François en Corée, en 2014, la Conférence épiscopale coréenne a choisi trois thèmes pastoraux pour orienter l’avenir de l’Eglise coréenne : une Eglise pour les pauvres, une Eglise qui vit avec la joie de l’Evangile, et une Eglise promotrice de justice et de paix. Pour répondre à ces trois défis, l’Eglise devra renforcer la compréhension réciproque en se rapprochant concrètement de la vie des gens. Ce service Internet en coréen sera donc un bel outil pour promouvoir la compréhension mutuelle entre l’Eglise et les Coréens.

Comment, en Corée, l’annonce de ce nouveau programme a-t-elle été accueillie ?

Le service commence le 9 octobre, ce qui a une signification particulière en Corée : ce jour-là, le pays fête la Journée nationale de la langue coréenne, qui célèbre l’invention de l’alphabet coréen, le hangeul, né au XVe siècle sous la dynastie des Lee. En ce temps-là, le roi Sejong le Grand a promulgué un nouvel alphabet scientifique et systématique pour faciliter l’usage de la langue coréenne chez les nobles, qui utilisaient jusqu’ici les hanja, les caractères chinois, mais aussi chez les gens du peuple. C’est pourquoi les Coréens sont très fiers de leur langue. Je pense que ce service sera accueilli avec enthousiasme.

Grâce à la visite du pape François, l’année dernière, le monde entier, les yeux rivés sur la Corée, a découvert une nation ouverte, qui a parlé d’une seule voix, celle de la paix et de l’espérance. Qu’en dites-vous ?

Le pape François a dit, dès son arrivée à l’aéroport de Séoul, qu’il était venu en Corée parce qu’il avait très à cœur la paix sur la péninsule et, avant son départ, il a présidé une messe pour la paix et la réconciliation à la cathédrale de Myeong-Dong. Vous le savez, la péninsule coréenne est divisée en deux, entre le Nord et le Sud, mais nous sommes frères et sœurs et nous utilisons la même langue. La langue coréenne est une langue de paix et d’espérance dans la péninsule. Ce programme en langue coréenne sera un moyen de compréhension réciproque, sans murs, non seulement pour les Coréens en Corée du Sud et à l’étranger, mais aussi pour les Coréens du Nord.

(eda/ra)

Copyright

Légende photo : Capture d’écran de la page en coréen du site Internet de Radio Vatican.