EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Nord-Est Corée du Sud Le cardinal Kim demande au gouvernement d'abolir la peine de mort

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Nord-Est - Corée du Sud

Imprimer

Le cardinal Kim demande au gouvernement d'abolir la peine de mort [ Bulletin EDA n° 135 ]

16/06/1992

Dans un communiqué du 30 mai 1992, le cardinal Kim Sou Hwan, archevêque de Séoul, prend position contre la peine de mort et demande au gouvernement sud-coréen de l'abolir.

La prise de position du cardinal est destinée à soutenir officiellement la campagne de signatures lancée par le service de l'apostolat des prisons de l'archidiocèse de Séoul. C'est la première fois que l'Eglise catholique de Corée du Sud s'oppose officiellement à la peine de mort.

Dans son communiqué, le cardinal note que la peine de mort est inhumaine parce qu'elle enlève au criminel l'occasion de se repentir de ses fautes et d'accéder ainsi à une vie nouvelle. Il estime par ailleurs qu'il n'y a aucune preuve démontrant que la peine de mort joue un rôle efficace dans la lutte contre le crime et la violence. Par contre, il remarque qu'une étude publiée aux Etats-Unis parle de 375 innocents qui auraient été exécutés dans ce pays sur décision de justice entre 1900 et 1985.

En Corée du Sud, ces 20 dernières années, 273 criminels ont été exécutés. A l'heure actuelle, 30 condamnés à mort attendent que les procédures d'appel soient épuisées avant d'être exécutés à leur tour.