EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Nord-Est Corée du Sud Retour au calme à la cathédrale de Séoul

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Nord-Est - Corée du Sud

Imprimer

Retour au calme à la cathédrale de Séoul [ Bulletin EDA n° 114 ]

01/07/1991

M. Kang Ki-hun, qui avait trouvé refuge dans la cathédrale de Myongdong, s'est finalement rendu à la police comme il l'avait promis, le lundi 24 juin 1991. Quatre dissidents occupent toujours les locaux du presbytère. Deux autres ont été hospitalisés, avec leur accord, à l'hôpital catholique de Yoido, après douze jours de grève de la faim. Les quatre derniers dissidents ont déclaré qu'ils resteraient jusqu'au 29 juin 1991, date prévue pour de nouvelles manifestations antigouvernementales.

M. Kang est accusé d'avoir été l'inspirateur du suicide de M. Kim Ki-sol, l'une des 9 personnes qui se sont suicidées au cours du printemps dernier en protestation contre le gouvernement. Il aurait, en particulier, fabriqué la lettre d'explication qui a été trouvée après la mort de M. Kim.

La police avait menacé de donner l'assaut à la cathédrale si M. Kang ne se rendait pas (3). De leur côté, les autorités ecclésiastiques avaient demandé aux dissidents de quitter les locaux de la cathédrale pour éviter des incidents. Les forces de police continuent d'assurer la sécurité autour du bâtiment.

Le ministère de la Justice a aussi annoncé la libération de 400 prisonniers à la suite de mesures d'amnistie décidées par le gouvernement. Parmi les amnistiés se trouve le frère de l'ancien président Chun Doo-hwan. En prison depuis janvier 1989, il était inculpé pour avoir détourné une somme de 60 millions de francs environ, alors qu'il était président de l'Agence gouvernementale du développement rural.

Notes

(3) EDA 113<br />