EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Nord-Est Corée du Sud La police assiège la cathédrale de Séoul

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Nord-Est - Corée du Sud

Imprimer

La police assiège la cathédrale de Séoul [ Bulletin EDA n° 113 ]

16/06/1991

Malgré les demandes répétées des autorités ecclésiastiques et du cardinal Kim de ne pas pénétrer dans la cathédrale de Myongdong à Séoul, la police s'apprêtait, le 13 juin 1991, à passer outre et aller déloger plusieurs dizaines de dissidents installés là depuis quelques semaines (3). Une décision gouvernementale aurait été prise à ce sujet après l'incident du 3 juin au cours duquel le premier ministre a été molesté par des étudiants à l'université de Hankuk. Cette péripétie semble avoir définitivement fait basculer l'opinion publique contre les leaders étudiants.

Depuis le 8 juin 1991, la police a considérablement renforcé son dispositif de sécurité autour de la cathédrale. Des barrages ont été installés et plusieurs centaines de policiers déployés alentour afin d'isoler les dissidents. Le 13 juin, le cardinal Kim lui-même a dû décliner son identité et sa voiture a été fouillée avant qu'il puisse pénétrer dans la cathédrale.

De leur côté, les occupants étudiants et ouvriers ont annoncé qu'ils quitteraient les lieux autour du 15 juin. Le P. Kyeng Kap-sil, curé de la cathédrale, a promis à la police qu'il essaierait de les persuader d'abandonner le sanctuaire sans que la force soit utilisée. Les paroissiens se montrent de plus en plus irrités par cette occupation de leur lieu de culte.

Notes

(3) EDA 112<br />