EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Nord-Est Corée du Nord

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Nord-Est - Corée du Nord

DANS LA CLANDESTINITE, DES CHRETIENS GARDENT LA FOI

Corée du Nord 01/05/2001

Lorsque la nuit est tombée, les membres de la famille se réunissent, veillant à être bien seuls. Craignant d'être observés, ils se blottissent sous une couverture. Et là, ils psalmodient les chants chrétiens qu'ils connaissent de mémoire et prient. S'ils étaient découverts, pour ces prières et ces chants, ils pourraient être condamnés à mort et exécutés. "Nous avions tellement peurs", raconte la femme de cette famille, à propos de sa vie en Corée du Nord. "Si vous êtes pris, vous disparaissez. On ne savait pas exactement où ceux qui étaient pris étaient emmenés, mais nous savions que c'était la prison ou la mort".

Dans un rapport remis aux Nations Unies, les autorités nord-coréennes fournissent, pour la première fois depuis 1950, un début de description du paysage religieux en Corée du Nord

Corée du Nord 01/03/2001

Un rapport remis par la Corée du Nord au Haut Commissariat des Nations Unies pour les droits de l'homme fournit une rare occasion de lire une description par les autorités de Pyongyang des religions présentes dans le pays. Signataire depuis 1981 de la Convention internationale des droits civiques et politiques, la Corée du Nord doit normalement fournir tous les cinq ans un rapport sur l'état de ces droits. Après avoir donné un premier rapport en 1983 – rapport qui fut révisé en 1984 –, il a fallu attendre seize ans avant qu'un deuxième rapport soit finalement rédigé. Remis à l'agence de l'ONU en mai 2000, il n'a bizarrement été rendu public par l'administration onusienne qu'au mois de février 2001. C'est sans surprise qu'on y lit que les libertés de pensée et de religion, garanties par la Constitution, sont respectées – "sans restriction d'aucune sorte" – en Corée du Nord.

Expulsé par les autorités, un médecin allemand déclare que la situation alimentaire et sanitaire en dehors de la capitale Pyongyang est toujours aussi critique

Corée du Nord 16/01/2001

Alors que la Corée du Nord bénéficie d'une aide alimentaire massive de la part de la communauté internationale, la situation ne s'améliore que très partiellement dans le pays. Selon le témoignage d'un médecin allemand récemment expulsé par les autorités, la capitale Pyongyang a été mieux approvisionnée l'an dernier et, en comparaison des années passées, la situation s'y est nettement améliorée. Mais, dans le reste du pays, l'état de disette, voire de famine, est endémique, les conditions sanitaires restent désastreuses et, selon ce médecin, ce sont surtout les cadres du régime et l'armée qui bénéficient des retombées de l'aide internationale, le reste de la population devant se contenter de "miettes".

De passage à Séoul, le responsable de la communauté catholique de Corée du Nord n'a pas trouvé le temps de rendre visite à l'archevêque de la capitale sud-coréenne

Corée du Nord 16/12/2000

Samuel Chang Jae-on, président de la très officielle Association des catholiques de Corée du Nord, est aussi le président de la Croix-Rouge nord-coréenne. C'est à ce titre qu'il a dirigé les 100 Nord-Coréens qui se sont rendus à Séoul du 30 novembre au 2 décembre dernier pour la deuxième réunion réunissant des membres de familles nord- et sud-coréennes séparées depuis la guerre de Corée (1950-1953). Selon des sources de l'Eglise en Corée du Sud, Samuel Chang, du fait d'un emploi du temps très chargé, n'a pas eu le temps de rencontrer l'archevêque de Séoul, Mgr Nicolas Cheong Jin-suk, lequel est aussi administrateur apostolique du diocèse de Pyongyang. Avant sa venue à Séoul, où il se rendait pour la première fois, Samuel Chang avait pourtant reçu un fax du Conseil pour l'apostolat des laïcs de Corée, l'invitant à visiter Mgr Cheong. Le fax ayant été envoyé le 27 novembre, un responsable de ce Conseil a suggéré que la "lettre avait peut-être été retardée ».

Nouvelle visite d'une délégation vaticane en Corée du Nord

Corée du Nord 01/12/2000

Pour la cinquième fois depuis janvier 1996, une délégation du Vatican s'est rendue en visite en Corée du Nord (4). Mgr Celestino Migliore, sous-secrétaire pour les Rapports avec les Etats, accompagné de Mgr Luis Mariano Montemayor, a séjourné dans la capitale nord-coréenne du 11 au 14 novembre dernier. Les deux prélats ont rencontré des responsables du ministère des Affaires étrangères et le communiqué publié par la salle de presse du Saint-Siège a l'issue de cette visite a insisté sur l'importance de la messe célébrée par les deux ecclésiastiques dans l'église Changchun de Pyongyang, seule église catholique officiellement ouverte au culte dans ce pays et dont les quelques centaines de "fidèles" semblent dûment contrôlés par le pouvoir nord-coréen.

Pour la première fois, des protestants de Hongkong se rendent en visite en Corée du Nord

Corée du Nord 01/09/2000

Répondant à une invitation officielle (10) de la Fédération chrétienne nord-coréenne, organe placé sous l'étroit contrôle du Parti communiste nord-coréen, des représentants des Eglises protestantes de Hongkong ont pu se rendre en visite en Corée du Nord. Conviés à visiter l'Eglise protestante en Corée du Nord et différents services sociaux de la capitale Pyongyang, les délégués ont déclaré que cette visite avait constitué "une expérience spéciale ».

Selon un responsable gouvernemental sud-coréen, le cardinal Kim et l'actuel archevêque de Séoul pourraient se rendre "prochainement" en visite en Corée du Nord

Corée du Nord 01/09/2000

Tandis que les échanges entre les deux Corée vont en s'accentuant depuis la visite historique du président sud-coréen à Pyongyang en juin dernier (6), Park Jie-won, ministre du Tourisme et de la Culture dans le gouvernement sud-coréen, de retour d'une visite à Pyongyang, capitale de la Corée du Nord, a déclaré à Séoul le 14 août que les autorités nord-coréennes s'étaient montrées favorables à l'idée d'inviter dans leur pays l'ancien et l'actuel archevêques de Séoul, à savoir le cardinal Stephen Kim Sou-hwan et Mgr Nicholas Cheong Jin-suk.

A l'aide d'un financement sud-coréen et sous le strict contrôle des autorités nord-coréennes, l'unique séminaire protestant de Corée du Nord va rouvrir ses portes

Corée du Nord 01/06/2000

Selon des informations fournies par l'Eglise méthodiste en Corée du Sud, l'unique séminaire protestant de Corée du Nord va rouvrir ses portes en septembre prochain grâce à un financement sud-coréen. La Fédération chrétienne nord-coréenne, placée sous l'étroit contrôle du Parti communiste, se réserve le choix des séminaristes et du contenu des enseignements dispensés dans ce séminaire situé à Pyongyang, dans les bâtiments même de la Fédération ; l'Eglise méthodiste apportera un total de 600 000 dollars US sur trois ans tout en prenant "part à la gestion du séminaire » et enverra certains de ses membres donner des "consultations » sur place, a-t-on appris par le biais d'un communiqué de l'Eglise méthodiste (sud) coréenne. "Grâce à cette aide, nous espérons promouvoir le christianisme en Corée du Nord », a déclaré le 24 mai le révérend Eun Hi-gon, secrétaire général de la Conférence annuelle de l'Eglise méthodiste coréenne.

Une délégation du Vatican apporte une aide humanitaire à la population nord-coréenne

Corée du Nord 16/12/1999

Une délégation du Vatican, conduite par Mgr Celestino Migliore, sous-secrétaire du Saint-Siège pour les Relations avec les Etats, s'est rendue fin novembre en Corée du Nord. L'objet de cette visite était humanitaire et la délégation, accompagnée d'une représentante de la Caritas de Hongkong, a remis des équipements sanitaires à deux hôpitaux du district de Kujang, à une centaine de kilomètres au nord de la capitale, et des vivres dans la province de Wonsan, sur la côte est du pays. Ces vivres sont destinés à divers centres de soin et d'éducation pour orphelins et handicapés.

LES SOLDATS DU CHRISTIANISME

Corée du Nord 01/07/1999

La vie du potier nord-coréen Kim Hyon Il s'est radicalement transformée depuis qu'il s'est échappé vers la Chine, il y a sept mois. Non seulement, il a appris l'art de passer d'un emploi à un autre pour échapper aux agents chinois de la sécurité qui recherchent les étrangers illégaux tels que lui, mais il a aussi rencontré des missionnaires clandestins provenant de Corée du Sud, et il est devenu chrétien.