EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Nord-Est Corée du Nord Le dirigeant nord-coréen invite le pape François à Pyongyang

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Nord-Est - Corée du Nord

Imprimer

Le dirigeant nord-coréen invite le pape François à Pyongyang

Le dirigeant nord-coréen invite le pape François à Pyongyang

10/10/2018

Un message du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, invitant le pape François à se rendre à Pyongyang, sera délivré au Saint-Père par le président sud-coréen Moon Jae-in, lors de sa visite au Vatican du 17 au 18 octobre. C'est ce qu'a déclaré le porte-parole de la présidence sud-coréenne, Kim Eui-kyeom, en annonçant le déplacement du président Moon. Une messe pour la paix dans la péninsule coréenne sera également célébrée le 17 octobre dans la basilique Saint-Pierre par le cardinal Parolin, en présence de Moon Jae-in.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un invite le pape François à se rendre à Pyongyang. C’est ce qu’a annoncé hier le bureau du président sud-coréen Moon-Jae-in, qui délivrera lui-même l’invitation officielle du « leader » au Saint-Père le 18 octobre, lors d’une audience prévue avec le pape François. Lors d’une conférence de presse annonçant le voyage du président Moon en Europe et au Vatican, le porte-parole Kim Eui-kyeom l'a déclaré : « Le président Kim [Jong-un] a dit qu’il était prêt à 'accueillir le pape chaleureusement s’il désirait se rendre à Pyongyang' ». Le porte-parole a également ajouté que le président Moon demanderait au pape « sa bénédiction et son soutien en faveur de la paix et de la stabilité de la péninsule coréenne ». Une visite du pape à Pyongyang serait particulièrement inédite, non seulement parce qu’aucun pape ne s’est jamais rendu en Corée du Nord, mais aussi en raison des persécutions contre les chrétiens et contre toutes les religions dans le pays.
Hier, mardi 9 octobre, le bureau de presse du Saint-Siège a également annoncé que le pape François recevrait le président Moon le 18 octobre à midi. Le 17 octobre, Moon Jae-in sera présent lors d’une messe célébrée dans la basilique Saint-Pierre et présidée par le Secrétaire d’État du Saint-Siège, le cardinal Pietro Parolin. La messe sera célébrée « pour la paix dans la péninsule coréenne ». Depuis son élection en mai 2017, le président Moon a fait de la paix dans la péninsule sa priorité. Les dirigeants Moon et Kim se sont rencontrés à trois reprises, en avril, en août et en septembre. Les deux dirigeants ont signé la Déclaration de Panjunmon, qui comprend une série d’engagements pour la paix et pour la dénucléarisation de la péninsule. Le dialogue entre les deux Corées et les initiatives de collaboration ont progressé dans plusieurs secteurs, et notamment dans les domaines des infrastructures, de l’aide humanitaire et du sport.

« Tout est possible à Dieu »

« Si le pape François devait se rendre à Pyongyang, cela serait véritablement un miracle mais tout est possible à Dieu », a réagi Mgr Lazare You Heung-sik, évêque de Daejeon et président de la Commission pour la société de la Conférence épiscopale coréenne : « Nous nous trouvons dans une ère nouvelle, où le processus de rapprochement et de réconciliation entre Corée du Nord et Corée du Sud avance à grands pas, ce pour quoi nous rendons grâce à Dieu. Le pape a cité neuf fois la Corée au cours de cette dernière année, montrant toute sa proximité et sa sollicitude envers le peuple coréen et soutenant de tout cœur la paix. Maintenant le Saint-Siège, selon sa mission universelle, continue à offrir sa contribution en vue de la pacification de la péninsule. En Corée, les fidèles sont très heureux et pleins d’espérance pour ces nouveaux développements. Faisons confiance à Dieu et dans les signes qu’Il nous donnera. »

(Avec AsiaNews et Fides)

Copyright

Photo Steve Finch / Ucanews