EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Nord-Est Corée du Nord Financé par des organisations catholiques étrangères, un hôpital a été inauguré dans la zone économique spéciale de Rajin-Sobong, à l'extrême nord-est du pays

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Nord-Est - Corée du Nord

Imprimer

Financé par des organisations catholiques étrangères, un hôpital a été inauguré dans la zone économique spéciale de Rajin-Sobong, à l'extrême nord-est du pays [ Bulletin EDA n° 428 ]

01/11/2005

Le 5 août 2005, un hôpital, dont le nom coréen "Hôpital populaire de la ville de Rason" et le nom anglais "Rason International Catholic Hospital" sont inscrits sur le bâtiment, a ouvert ses portes à Rason (Rajin), ville située dans la zone franche industrielle de Rajin-Sobong, à proximité de la frontière avec la Chine et la Russie. En Corée du Nord, c'est le premier hôpital qui est ainsi construit depuis la guerre de Corée (1950-53) en étant financé par des organisations catholiques étrangères. Réunis au sein de l'ICCMS (International Cooperation of Catholic Medical Service), ce sont les moines bénédictins de St-Ottilien, en Allemagne, et les missionnaires bénédictines de Tutzing, également en Allemagne, qui sont à l'origine de cette initiative.

Le projet de cet hôpital a été lancé en 1994 au cours d'une visite à Pyongyang de l'abbé Notker Werner Wolf (à l'époque père abbé du monastère bénédictin de St-Ottilien et, depuis 2000, premier abbé de la Confédération bénédictine). La première pierre de l'hôpital a été posée le 27 avril 1996 (1), mais, de 1997 à 1999, les travaux ont dû être interrompus pour des raisons financières et politiques (2).

Selon Mgr Wolf, président de l'ICCMS, l'ouverture de cet hôpital est la preuve de la solidarité des catholiques envers le peuple de la Corée du Nord, "le signe que l'aide aux plus pauvres, témoignage de l'amour de Dieu, reste un devoir, quel que soit le régime politique des pays." Il souligne également que l'hôpital, en tant que tel, n'est pas une institution catholique, mais un don que des catholiques font aux Nord-Coréens. L'établissement, ajoute-t-il, sera "géré par des médecins et des infirmières coréens". Le 5 août, l'agence de presse nord-coréenne a rendu compte de l'inauguration de l'hôpital, en décrivant sa surface (8 000 mètres carrés) et le caractère moderne de ses équipements. Elle a également mentionné la présence de l'abbé Wolf et d'autres responsables catholiques à la cérémonie d'inauguration.

Les bénédictins d'Allemagne sont depuis de nombreuses années présents en Corée. Leur arrivée dans le pays remonte à 1909, avec la fondation d'une abbaye à Tokwon, dans la province de Hamkyongnam-do. Responsables du vicariat apostolique de Hamhung, ils ont effectué un travail d'évangélisation dans le nord-est de l'actuelle Corée du Nord. En 1949, les communistes nord-coréens arrêtèrent les responsables de l'Eglise catholique, dont Mgr Boniface Sauer, bénédictin allemand évêque de Hamhung. Ce dernier fut sans doute exécuté en octobre 1950, durant la guerre de Corée. Des moines réussirent à gagner la Corée du Sud où ils fondèrent, en 1952, l'abbaye de Waegwan, dans l'archidiocèse de Taegu. Depuis 1981, le père abbé Placide Ri Dong-ho, du monastère bénédictin de Waegan, assume la charge d'administrateur apostolique du diocèse de Hamhung et du territoire de l'abbaye de Tokwon.

Notes

(1) Voir EDA 222<br />(2)Voir EDA 245<br />