EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Nord-Est Corée du Nord A Moscou, deux Nord-Coréens ont été ordonnés au diaconat au sein de l'Eglise orthodoxe russe

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Nord-Est - Corée du Nord

Imprimer

A Moscou, deux Nord-Coréens ont été ordonnés au diaconat au sein de l'Eglise orthodoxe russe [ Bulletin EDA n° 420 ]

01/06/2005

Les 21 et 22 mai derniers, deux Nord-Coréens ont été ordonnés au diaconat au sein de l'Eglise orthodoxe russe. Les cérémonies d'ordination se sont déroulées à Moscou et, selon le site Internet de l'Eglise orthodoxe russe (www.mospat.ru), c'est Mgr Mark, évêque de Yegorievsk et vice-président du Service des relations extérieures du patriarcat de Moscou, qui a ordonné les deux Nord-Coréens, Feodor Kim Hwe-ir et Ioan Ra Kwan-chkhor. Quelques jours auparavant, le 18 mai, Mgr Evgeny, recteur du séminaire et de l'académie de théologie de Moscou, avait remis leurs diplômes de fin d'études aux deux Nord-Coréens ainsi qu'à deux autres étudiants venus, eux aussi, de Corée du Nord.

Selon le P. Daniel Na Chang-kyu, archiprêtre de l'Eglise orthodoxe sud-coréenne, l'ordination des deux diacres revêt un caractère historique dans la mesure où la petite communauté chrétienne orthodoxe de Corée du Nord, dont on sait très peu de chose, ne dispose d'aucun clergé à son service. Le pope sud-coréen a précisé que Feodor Kim et Ioan Ra, une fois de retour en Corée du Nord, seront très certainement attachés au service de l'église orthodoxe actuellement en cours de construction à Pyongyang (1).

Dans les deux homélies prononcées par Mgr Mark lors des cérémonies d'ordination (2), le caractère historique de ces événements a aussi été souligné. L'évêque orthodoxe a appelé chacun des deux diacres à prêcher l'Evangile et à apporter la lumière de l'orthodoxie aux Nord-Coréens (3).

Les deux nouveaux diacres et les deux autres étudiants, dénommés Choi et Park, tous âgés d'une trentaine d'années, ont été envoyés à Moscou en mars 2003, dans le cadre d'un programme d'échanges culturels entre l'Eglise orthodoxe russe et le Comité orthodoxe de Corée (du Nord). A Moscou, les quatre étudiants ont suivi un "cursus rapide spécial" de deux ans, en vue d'une ordination à la prêtrise. L'enseignement était centré sur l'étude de la Bible, de la doctrine chrétienne et de l'histoire de l'Eglise orthodoxe. Selon le P. Dionisy Pozdnyaev, du Service des relations extérieures du patriarcat de Moscou (4), la date du retour des deux diacres en Corée du Nord n'a pas été fixée car Feodor Kim et Ioan Ra doivent compléter leur formation par une expérience en pastorale, en vue d'une éventuelle ordination à la prêtrise. De même, à ce jour, l'accès au diaconat de Choi et Park n'a pas été décidé. "Un jour, ils retourneront à Jongbaek, l'unique église orthodoxe russe de Pyongyang, mais ce n'est pas pour tout de suite a précisé le P. Pozdnyaev, ajoutant que la construction de cette église, démarrée en juin 2003, est aux deux tiers achevée.

Selon les informations disponibles, la construction de cette église a été décidée par Kim Jong-il, le dirigeant suprême du régime nord-coréen. En route vers Moscou en août 2002 à bord de son train spécial, le leader nord-coréen aurait été impressionné par une icône que lui présentait Mgr Venianim, évêque orthodoxe de Vladivostok. De retour à Pyongyang, il aurait ordonné l'édification de l'église de Jongbaek.

Notes

(1)Voir EDA 378<br />(2)Selon la tradition orthodoxe, une seule messe d'ordination peut être célébrée par jour. Pour les ordinations multiples, il est donc nécessaire d'organiser différentes cérémonies, à un jour d'intervalle.<br />(3)Le premier lieu de culte orthodoxe russe en Corée a été établi en 1903, à Séoul. Depuis la partition de la péninsule coréenne, on sait seulement qu'il existe un Comité orthodoxe, au côté des quatre autres organisations religieuses officiellement reconnues (bouddhisme, catholicisme, protestantisme et religion Chondogyo). Pyongyang abrite une église catholique (sans prêtre) et deux temples protestants. Voir EDA 148, 195 (Cahier de documents), 199, 200, 206, 215, 277, 284, 299, 321, 336, 354<br />(4)Le P. Dionisy Pozdnyaev réside actuellement à Hongkong, où il est professeur invité à l'Institut d'études sino-chrétiennes. Voir EDA 419 (rubrique 'Chine')<br />