EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Nord-Est Corée du Nord Après des enquêtes conduites sur place par ses responsables, Caritas Internationalis souhaite, cette année encore, faire parvenir aide alimentaire et médicaments aux Nord-Coréens

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Nord-Est - Corée du Nord

Imprimer

Après des enquêtes conduites sur place par ses responsables, Caritas Internationalis souhaite, cette année encore, faire parvenir aide alimentaire et médicaments aux Nord-Coréens [ Bulletin EDA n° 419 ]

16/05/2005

A Hongkong, les responsables de Caritas Internationalis (CI), de retour de Corée du Nord, viennent une fois encore de lancer un appel pour financer l'aide alimentaire et les médicaments qu'ils souhaitent envoyer en Corée du Nord pour la campagne humanitaire d'avril 2005-mars 2006. Kathi Zellweger, directrice de la Coopération internationale de Caritas Hongkong et responsable du programme d'aide de la CI pour la Corée du Nord, a rencontré les journalistes de l'agence Ucanews au milieu du mois d'avril. La CI cherche des fonds, leur a-t-elle confirmé, "pour financer des secteurs tels que l'aide alimentaire, les soins de santé, l'agriculture et le logement". Caritas Hongkong est l'agence de liaison de CI pour la Corée du Nord depuis 1995 (1).

Caritas Internationalis, confédération de 162 organismes catholiques d'aide humanitaire et de développement mandatés chacun par une Eglise locale à l'échelon mondial, espère recevoir approximativement la même somme qu'en 2004, soit deux millions d'euros. Le tiers, soit 660 000 euros, a expliqué Zellweger, devrait être consacré à l'achat de nourriture. Caritas prévoit, en effet, une aide alimentaire pour plusieurs centaines de milliers d'enfants, particulièrement les enfants abandonnés, les femmes enceintes et celles qui allaitent. Elle prévoit également d'aider les fermes coopératives pour qu'elles puissent augmenter leur production et entend soutenir plusieurs projets dans le domaine de la santé.

Avant de lancer cet appel, Kathi Zellweger avait accompagné Duncan MacLaren, secrétaire général de la CI, pour une visite en Corée du Nord en mars dernier. Cette année, quoique les récoltes aient été les meilleures de ces dix dernières années, a-t-elle expliqué, elles sont insuffisantes et 6,5 millions de personnes manquent de nourriture (sur une population de 22 millions d'habitants).

Durant cette visite, les deux responsables de CI ont rencontré leurs principaux partenaires en Corée du Nord, dont le Comité pour la réparation des dommages causés par les inondations. Ils ont visité différents projets dans la province d'Hamgyong, sur la côte orientale du pays. C'était la seconde visite de Duncan MacLaren en Corée du Nord depuis sa nomination comme secrétaire général en 1999. Depuis cette première visite, il y a six ans, "un certain nombre de changements positifs ont eu lieu, notamment du fait des réformes économiques commencées en juillet 2002, a déclaré Duncan MacLaren. Par exemple, on voit davantage d'activités commerciales et plus de bicyclettes dans les rues. Par ailleurs, le responsable de CI s'est dit "horrifié par l'état de l'équipement hospitalier, digne d'un musée". "Dans un hôpital destiné aux 60 000 habitants d'une sous-préfecture, on ne trouve comme médicaments que ceux fournis par la Caritas a-t-il noté, ajoutant : "Par contre j'ai été impressionné par le dévouement des médecins qui essaient d'aider leurs patients malgré le matériel obsolète dont ils disposent." Duncan MacLaren a aussi remarqué le fossé grandissant qui existe dans la population, entre le haut et le bas de l'échelle socio-économique. "Malgré tout, il est satisfaisant de constater l'impact positif qu'a eu l'aide de Caritas. Mais il est évident aussi que les besoins restent criants a-t-il conclu. Dans son appel de fonds pour cette année, Caritas prévoit 360 000 euros pour les soins de santé, y compris le matériel médical de base et les médicaments essentiels nécessaires à ses six centres hospitaliers.

Kathi Zellweger a ajouté que le combustible était aussi un problème critique en Corée du Nord. "Pas de pétrole, et le peu qu'on puisse trouver est hors de prix. L'électricité est limitée et, dans les familles, le charbon et le bois manquent pour se chauffer et cuisiner." Cette crise, souligne-t-elle, "a un impact considérable sur la production industrielle, les récoltes et la vie quotidienne des gens qui luttent pour survivre dans un climat très rude". A Hamhung, dans la province d'Hamgyong, où les chutes de neige ont été importantes, elle a vu des gens transporter des broussailles comme combustible et obturer leurs fenêtres avec des feuilles de plastique pour se protéger du froid.

Autre souci pour la CI, les récentes tensions politiques provoquées par le programme d'armement nucléaire de la Corée du Nord entraînent une chute très réelle des dons à destination de la Corée du Nord.

Notes

(1)L'assistance du réseau Caritas à la Corée du Nord a commencé en 1995. Kathi Zellweger s'est rendue sur place une cinquantaine de fois. Elle travaille en coopération avec les donateurs, les bénéficiaires, le gouvernement, les Nations Unies et des organisations non gouvernementales. Sur le travail de Caritas Hongkong en Corée du Nord, voir EDA 206, 215, 375, 380, 388 et 407<br />