EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Nord-Est Corée du Nord Des responsables religieux nord coréens acceptent de rencontrer leurs homologues du Sud

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Nord-Est - Corée du Nord

Imprimer

Des responsables religieux nord coréens acceptent de rencontrer leurs homologues du Sud [ Bulletin EDA n° 277 ]

16/12/1998

Des représentants des organisations interreligieuses des deux Corée, du Sud et du Nord, se sont rencontrés en novembre à Pyongyang pour un premier échange interreligieux officiel. En cela, cette réunion a été différente des rencontres qui ont déjà eu lieu dans le passé, plus informelles et et de caractère plus individuel.

A l'invitation du Conseil nord coréen des religions (KCR), deux représentants officiels de la Conférence sud coréenne de la religion et de la paix (KCRP) et deux représentants de la Conférence asiatique de la religion et de la paix (ACRP) ont rendu visite à la Corée du Nord, du 21 au 28 novembre. Le KCR, au nom de son président, Samuel Chang Jae-on, un catholique, avait envoyé une lettre d'invitation aux deux associations, dans un esprit de coopération et pour instaurer la paix dans le nord-est asiatique.

"Pour la première fois, nous avons rencontré les responsables de quatre organisations religieuses de la Corée du Nord, catholique, protestante, bouddhiste et chondo-gyo, tous ensemblea déclaré James Byun Jin-heung, secrétaire général du KCRP, à des journalistes, le 2 décembre dernier. Nous avons pu mettre sur pied un "organe consultatif" pour traiter les questions importantes au niveau religieux entre le sud et le nord, ajoute Byun, professeur à l'université catholique d'Inchon. "Nous avons livré 5 tonnes de poudre de lait écrémé à la Corée du Nord et avons reçu un accusé de réception des 120 tonnes de blé envoyées en août dernier. Nous avons décidé de continuer notre aide humanitaire à la Corée du Norddit-il encore.

Durant leur séjour au nord, le président du KCRP, le P. John Kim Mong-eun, de l'archidiocèse catholique de Séoul, a célébré une messe dans l'église catholique de Chanchung à Pyongyang, le 22 novembre, jour de la fête du Christ-Roi. Durant sa visite, le P. John Kim a pu rencontrer un cousin qu'il n'avait pas vu depuis 50 ans et passer trois heures avec lui. Ce même dimanche, le secrétaire général de l'ACRP, Isaka Yoshiaki, un protestant japonais, a rendu visite à l'église de Bangsu, la seule paroisse protestante de Corée du Nord, située également à Pyongyang. Il existe plusieurs temples bouddhistes dans le pays.

A cette occasion, les responsables officiels de l'ACRP ont invité des représentants de quatre organisations religieuses de Corée du Nord à participer à un séminaire sur le thème: "Vivre en paix et ensemble en Asie du nord-estséminaire qui doit avoir lieu à Tôkyô du 13 au 20 mars 1999. Les Nord-coréens ont dit qu'ils y participeraient et, qu'en compagnie des responsables des six religions affiliées au KCRP, ils y témoigneraient du rôle des religions dans le processus de paix et des problèmes que posent la coexistence dans la région. Les dirigeants religieux nord-coréens ont été également invités, et ont promis d'être présents, à l'assemblée générale de la Conférence mondiale de la religion et de la paix qui doit se tenir à Amman, en Jordanie, en décembre 1999. L'autre responsable officiel de l'ACRP venu en visite en Corée du Nord était le secrétaire général adjoint, Yoshiki Suzuki.

Le KCRP avait reçu de la part du KCR une invitation à visiter Pyongyang au mois d'août dernier et le gouvernement de la Corée du Sud avait donné son accord. Cependant, le KCRP avait décidé de reporter la visite pour des "raisons politiquesNeuf prêtres catholiques avaient en effet eux aussi obtenu une invitation et étaient allés à Pyongyang avec l'autorisation de Séoul. Ils avaient rapporté que leur visite pastorale avait été assortie d'une condition, celle d'être présents au festival officiel de la jeunesse. Le P. Paul Moon Kyu-hyon et un autre prêtre avaient assisté à ce festival. Le P. Moon fut ensuite arrêté à son retour en Corée du Sud et relâché après 55 jours de détention, tout en attendant son procès (1).

Le P. James Byun Jin-heung, de retour à Séoul, a parlé à des journalistes de sa rencontre avec les catholiques de Pyonyang : "A l'église de Changchung, à Pyongyang, l'unique paroisse de Corée du Nord, le P. John Kim, moi et deux autres membres de l'ACRP, nous avons donc participé à la célébration de la fête du Christ-Roi, le 22 novembre. J'ai entendu Julius Cha Sung-gun, le délégué des paroissiens, les inciter à observer le temps de l'Avent avec dévotion. Il a expliqué que l'Avent était la période qui précède Noël et devait être vécue comme un moment de prière et de jeûneLe P. Byun a noté également que le catéchisme à l'usage de l'Eglise de la Corée du Nord enseignait bien que "Jésus-Christ s'est fait homme pour, en tant qu'unique Fils de Dieu, racheter les hommes de leurs péchés. Julius Cha" m'a dit aussi, rapporte le prêtre, que près de 500 catholiques étaient attendus cette année pour Noël afin de célébrer ensemble la naissance de Jésus-Christ".

Officiellement, il n'y a pas de prêtre catholique en Corée du nord et le nombre des catholiques est estimé à 3 000. La plupart sont âgés et étaient déjà catholiques avant la division de la Corée en 1948.

Notes

(1)Voir EDA n° 270<br />