EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Nord-Est Chine Les funérailles de l’évêque de Qingdao perturbées par les restrictions du gouvernement

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Nord-Est - Chine

Imprimer

Les funérailles de l’évêque de Qingdao perturbées par les restrictions du gouvernement

Les funérailles de l’évêque de Qingdao perturbées par les restrictions du gouvernement

22/06/2018

Mgr Joseph Li Mingshu, évêque de Qingdao, est mort le 15 juin d'un cancer du poumon à l’âge de 93 ans. Les funérailles, organisées le 18 juin dans la cathédrale Saint-Michel de Qingdao, ont été perturbées par les restrictions du gouvernement, qui a imposé une limitation du nombre de participants à la cérémonie et interdit la présence de tout photographe. Mgr Li avait été nommé évêque par Jean-Paul II le 13 août 2000. La même année, il avait invité sœur Nirmala Joshi, des Missionnaires de la Charité, pour étudier l’ouverture d’orphelinats et de maisons de retraite dans le diocèse. 

Le gouvernement chinois a imposé un contrôle strict sur les funérailles de l’évêque de Qingdao, dans la province de Shandong. Les restrictions ont ainsi interdit les photographes et limité le nombre de participants, lors de l’enterrement de Mgr Joseph Li Mingshu, mort à 93 ans le 15 juin d’un cancer du poumon. Même la sœur de l’évêque, âgée de 92 ans, a dû se précipiter pour pouvoir assister aux funérailles, après avoir reçu un message à la dernière minute de la part d’autres catholiques. Elle n’avait reçu aucune lettre officielle lui apprenant la mort de son frère. Les funérailles de l’évêque, qui était reconnu par le Vatican et par la Chine, ont eu lieu le 18 juin en la cathédrale Saint-Michel de Qingdao. Une source anonyme confie que seulement six cents personnes ont pu assister à la cérémonie – quatre cents dans l’église et le reste à l’extérieur – à cause des restrictions des autorités. Il ajoute que les photographies étaient interdites ainsi que la publication de tout message sur Internet.
« Il avait été demandé à Mgr Li de choisir un successeur avant sa mort, mais il ne l’avait pas fait », explique la source, qui ignore si c’est lié à des restrictions officielles. Quatre évêques sur les cinq de la province de Shandong ont participé aux funérailles – Mgr Fang Xingyao, du diocèse de Linyi, Mgr Zhang Xianwang, du diocèse de Jinan, Mgr Lu Peisen, du diocèse de Yanzhou, et Mgr Yang Yongqiang, du diocèse de Zhoucun. La célébration a été concélébrée par 26 prêtres, du diocèse de Qingdao pour la plupart, ainsi que d’autres paroisses des provinces de Shandong et de Hubei. Douze religieuses du diocèse de Qingado étaient également présentes.
Mgr Li est né en 1924 et a été baptisé très jeune. Il a terminé le séminaire Wuhan Wendu de Hubei en 1949 et a été ordonné prêtre la même année. Il fut curé de paroisse dans le diocèse de Shaoguan, dans la province de Guangdong, jusqu’en 1973, où il enseignait également dans une école catholique. À partir de 1978, une fois de retour dans le diocèse de Qingdao, il a enseigné les langues étrangères dans le comté de Boxing, dans la province de Shandong. En 1986, il a été doyen adjoint du séminaire du Saint-Esprit de Shandong, avant d’être nommé administrateur du diocèse de Qingdao en 1994. Après avoir été nommé évêque de Qingdao par le Saint-Siège le 13 août 2000, il a été doyen adjoint du séminaire national de l’Église catholique chinoise (Beijing National Seminary) jusqu’en 2005. Il a également été supérieur adjoint du séminaire jusqu’en 2003. En 2000, Mgr Li a invité sœur Nirmala Joshi (1934-2015) des Missionnaires de la Charité, qui a succédé à Mère Teresa, afin d’étudier les possibilités de la fondation d’orphelinats et de maisons de retraite dans le diocèse. Les autorités chinoises, toutefois, n’ont pas répondu aux propositions liées à ces projets.

(Avec Ucanews, Hong-Kong)