EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Nord-Est Chine Premier message de Noël de Mgr Michael Yeung Ming-cheung, évêque de Hong Kong

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Nord-Est - Chine

Imprimer

Premier message de Noël de Mgr Michael Yeung Ming-cheung, évêque de Hong Kong

29/12/2017

Evêque titulaire de Hong Kong depuis le 1er août dernier, Mgr Michael Yeung Ming-cheung a publié son premier message de Noël, reproduit ci-dessous. Il rappelle l’importance de la famille, « première école de vie », et « rend hommage » aux jeunes ayant relevé le défi de fonder un foyer.

« Pour tous, la famille est le berceau de la vie et de l'amour, lieu de naissance et de croissance. La capacité des gens à tenir leurs promesses et à s'acquitter de leurs responsabilités provient principalement de l'éducation à la vie familiale » écrit notamment Mgr Michael Yeung Ming-cheung. Dans la suite de son message de Noël, il rend hommage à la jeune génération qui a relevé le défi de fonder une famille dans l’actuelle Hong Kong.

« La famille est la première école de vie »

En décembre 2016, la 11ème assemblée plénière de la Fédération des Conférences épiscopales d’Asie (FABC) se rassemblait pour discuter de « La famille catholique en Asie, Eglise domestique pour les pauvres et lieu de miséricorde ». Au cours de cette rencontre, les quelque 140 évêques présents étaient notamment invités à définir « une vision audacieuse de la famille » face aux « nombreux défis auxquels maintes familles sont aujourd’hui confrontées : le réchauffement climatique, les migrations, la corruption, la pauvreté, le trafic d’êtres humains, la prostitution, l’extrémisme religieux, les violences envers les minorités, de nouvelles formes de colonialisme qui fragilisent et abîment les familles. »

Dans son message de l’Avent, Mgr Yeung avait déclaré une Année de la Jeunesse du 3 décembre dernier au 25 novembre 2018, afin de préparer le Synode de 2018 sur les jeunes, la foi et le discernement vocationnel qui se tiendra du 3 au 28 octobre prochains, à Rome. A cette occasion, il avait fait savoir qu’il partageait le vœu des jeunes d’une Eglise « plus ouverte ».

Du 3 décembre 2017 au 25 novembre 2018, une Année de la Jeunesse

Evêque coadjuteur, il avait indiqué en juin dernier son désir de consacrer ses prochaines années d'épiscopat aux jeunes, aux familles et aux personnes âgées de son diocèse ainsi qu'à l'approfondissement de la foi.

A la tête d’une Eglise qui doit manier avec diplomatie les relations avec Pékin, il avait rappelé dans une interview à La Croix en date du 18 octobre dernier que son diocèse constituait sa principale préoccupation. Quelques semaines plus tôt, il avait rappelé à un journaliste de CNA que le Saint-Siège dialoguait avec les autorités chinoises, selon les mots du cardinal Pietro Parolin, « dans un esprit de réalisme sain », soulignant qu’en Chine continentale, « la situation [relative à la liberté religieuse] varie d’une religion à une autre, d’un endroit à un autre, d’un moment à un autre. »

--

Le message de Noël de Mgr Michael Yeung Ming-cheung, évêque de Hong Kong, ici reproduit, a été traduit par la rédaction d’Eglises d’Asie.

Chères sœurs et frères dans le Christ,

Noël est une célébration de la vie et de la famille. Le plus grand cadeau que Dieu nous a donné est sa propre vie, sous la forme de Son fils, qui a accepté un corps humain et est né dans une famille.

Dans le mystère de l'Incarnation est révélé comment le Créateur Tout-Puissant est venu parmi nous comme une personne sans défense, frappant à la porte de Marie et de Joseph.

Heureusement, il a été accepté, et ainsi Jésus-Christ a eu une maison. Mais a-t-il été accepté, ou Marie et Joseph ont-ils d'abord été acceptés par Dieu ?

Les cartes de Noël que nous recevons, et peu importe d'où elles viennent, par la poste ou par Internet, donnent souvent l'illusion de la paix et de la tranquillité - comme si le bébé ne pleurait pas, la jeune mère ne s’inquiétait ni ne s’agitait, et Joseph se tenait tranquillement là.

La réalité est quelque peu différente. Comme c'est souvent le cas, ce n'est qu’à travers les difficultés et les épreuves partagées que naît et se manifeste la vraie joie – fruit de la famille qui est le champ et le jardin de la joie.

Tout le monde veut être aimé et accepté. Les relations familiales inclusives et positives nous donnent de l'amour et un sentiment d'appartenance. Pour tous, la famille est le berceau de la vie et de l'amour, lieu de naissance et de croissance. La capacité des gens à tenir leurs promesses et à s'acquitter de leurs responsabilités provient principalement de l'éducation à la vie familiale.

La famille est la première école de vie ou, selon Vatican II, « une école d’enrichissement humain » (Constitution pastorale de l'Église [Gaudium et Spes] # 52), car c'est là que nous apprenons, à travers la pratique, ce qu'est la vérité et la valeur de la vie et du foyer, ainsi que l'importance de l'amour et de la justice.

Je sais quel défi cela représente pour notre jeune génération, spécialement dans l'actuelle Hong Kong, de fonder une famille et je voudrais rendre hommage à ceux qui, ayant relevé le défi avec courage et générosité, accueillent avec un cœur reconnaissant le Seigneur dans leurs maisons comme leur invité précieux.

Selon les mots du pape François : « Le milieu vital d’une famille pouvait être transformé en Église domestique, en siège de l’Eucharistie, de la présence du Christ assis à la même table » (Joie de l'amour [Amoris Laetitia] # 15).

La vie a ses hauts et ses bas, mais une famille bâtie sur une base aussi solide que le roc peut affronter les difficultés et les épreuves de la vie avec un espoir et une confiance durables.

Je souhaite que chaque famille soit édifiée sur l'amour du Christ et que, après les festivités joyeuses et même au milieu des luttes et des soucis de la vie, nous puissions tous voir la Sainte Famille de Jésus, Marie et Joseph à nos côtés et nous protégeant toujours.

Joyeux Noël à tous, jeunes et vieux ! Que vos maisons soient remplies de toutes les bénédictions ! Et que la joie et la paix véritables que seul le Seigneur peut donner restent avec vous et vos proches !

+ Michael Yeung
Évêque de Hong Kong