EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Nord-Est Chine Hongkong : « Mettre en œuvre un modèle électoral qui soit véritablement démocratique »

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Nord-Est - Chine

Imprimer

Hongkong : « Mettre en œuvre un modèle électoral qui soit véritablement démocratique »

Hongkong : « Mettre en œuvre un modèle électoral qui soit véritablement démocratique »

16/06/2015

A Hongkong, la tension monte alors que le Legco, le Parlement local, doit examiner mercredi 17 juin le projet de réforme électorale voulu par Pékin. Jeudi ou vendredi, les 70 députés du Legislative Council voteront, pour l’adopter, la rejeter ou bien encore l’amender, l’introduction du suffrage universel dans le système ...

... électoral de la Région administrative spéciale (RAS) de Hongkong. Le projet prévoit que les électeurs auront le droit de choisir le chef exécutif de la RAS au suffrage universel, mais précise que ce choix se fera seulement entre deux ou trois candidats présélectionnées par un comité de 1 200 personnalités, lesquelles sont majoritairement acquises à Pékin.

Toute l’incertitude sur l’issue de ce vote tient au fait qu’au sein du Legco, les partis pro-Pékin n’ont pas la majorité des deux tiers requise pour faire passer la loi. Les députés pro-démocratie sont au nombre de 27 et il manque donc quatre voix aux députés favorables au projet de réforme électorale pour parvenir au seuil minimal des 47 voix de majorité. Les manœuvres, souterraines ou non, se multiplient pour faire pencher la balance en faveur de Pékin. Lundi, neuf suspects, présentés comme des activistes radicaux, ont été arrêtés après la découverte d’explosifs dans un local désaffecté. Ils sont soupçonnés d’avoir voulu faire exploser plusieurs bombes artisanales avant l’ouverture des débats.

La veille, dimanche 14 juin, environ 3 500 personnes avaient manifesté contre le projet de loi, munis de parapluies jaune, à l’instar du mouvement « Occupy Central » de l’an dernier. Ils étaient nettement moins nombreux que les 50 000 manifestants attendus par les organisateurs. Le samedi soir, le cardinal Zen Ze-kiun, évêque émérite de Hongkong, et les membres de la Commission ‘Justice et Paix’ du diocèse avaient organisé une veillée de prière afin de soutenir les aspirations démocratiques des Hongkongais et le maintien de la paix civile.

Quelques jours plus tôt, The Sunday Examiner, l’hebdomadaire du diocèse catholique de Hongkong, avait publié une Lettre pastorale de l’actuel évêque de Hongkong, le cardinal John Tong Hon. Dans ce document, traduit ci-dessous par la Rédaction d’Eglises d’Asie, le cardinal Tong redit sa conviction quant à la possibilité de « mettre en œuvre à Hongkong un modèle électoral qui soit véritablement démocratique ».

 

« Ayez la joie de l’espérance, tenez bon dans l’épreuve, soyez assidus à la prière. » (Lettre de saint Paul Apôtre aux Romains 12,12)

Chers Frères et Sœurs dans le Christ,

La paix du Seigneur soit avec vous !

Le bien-être de la société de Hongkong prend en compte toutes choses, matérielles et spirituelles, qui contribuent au développement humain intégral et au bien commun.

Comme je l’ai dit dans ma lettre pastorale du 15 août de l’an dernier, la réforme électorale et le suffrage universel font partie de ce qui nous intéresse en tant que chrétiens car « un système politique sain est étroitement lié au bien-être de la société » (1).

Le jour approche rapidement où l’ensemble des mesures de la réforme électorale controversée du gouvernement pour l’élection du chef de l’exécutif sera soumise au vote du Conseil législatif, avec ou sans amendements.

Il y a une inquiétude généralisée au sujet de la série de mesures envisagées et de l’impasse dans laquelle nous nous trouvons actuellement. L’inquiétude de la communauté est aggravée par la pression sur les moyens d’existence et d’autres questions sociales que le diocèse, plus d’une fois, a identifiées comme nécessitant également une attention et une action urgentes (2).

En ce moment critique, je trouve qu’il est particulièrement nécessaire de nous confier à Dieu par la prière. Voilà pourquoi il y a deux semaines, j’ai invité les fidèles à assister à une prière du soir solennelle pour le bien-être de la société de Hongkong qui aura lieu dans notre cathédrale, sur Caine Road, à 20h00 ce dimanche [31 mai 2015] (dimanche de la Trinité). Une fois de plus, j’exhorte les fidèles à se joindre à nous pour cette occasion. En effet, dans les bons ou mauvais moments, nous sommes appelés à prier toujours. Comme saint Paul nous l’a enseigné : « Ayez la joie de l’espérance, tenez bon dans l’épreuve, soyez assidus à la prière. » (Romains 12,12). De même, nous devons rendre grâce à Dieu, qui est plein d’amour, pour l’espérance qui nous est donnée en Jésus-Christ. Saint Paul nous a assuré : « (…) le Dieu de qui vient tout réconfort. Dans toutes nos détresses, il nous réconforte ; ainsi, nous pouvons réconforter tous ceux qui sont dans la détresse, grâce au réconfort que nous recevons nous-mêmes de Dieu. » (2 Corinthiens 1,3-4).

Par ailleurs, le diocèse estime que, par un dialogue sérieux et une action responsable, « il est possible de mettre en œuvre à Hongkong un modèle électoral qui soit véritablement démocratique, au moyen duquel nous puissions sortir la présente réforme électorale de l’impasse, promouvoir le bien commun et favoriser l’amour des gens pour Hongkong et le pays » (3).

En conformité avec les valeurs évangéliques, le diocèse a affirmé que « la justice ne peut être réalisée par la confrontation ou la violence, mais seulement par le dialogue mutuel et les efforts pacifiques, concertés, de toutes les parties concernées » (4).

En même temps, le diocèse estime qu’il ne peut y avoir de paix et de stabilité véritables ou durables dans une société sans justice. Ainsi, sur la question de la réforme électorale, le diocèse a clairement fait savoir que le « but ultime » du suffrage universel tel que défini par la Loi fondamentale [Basic Law, la mini-Constitution de Hongkong] ne peut être réalisé, entre autres choses, que si le comité des candidatures est réellement « largement représentatif » et que les procédures adoptées sont véritablement « démocratique » (5). Il ne devrait y avoir aucune restriction excessive ou injuste dans le choix des candidats.

Par conséquent, dans les circonstances actuelles, au lieu de demander au législateur de rejeter d’emblée le projet présenté ou au contraire de l’adopter en bloc, le diocèse souhaite faire trois recommandations :

Tout d’abord, qu’un encouragement positif soit donné à toutes les parties concernées pour travailler ensemble afin de traiter les causes sous-jacentes des positions polarisées, y compris les malentendus, les déclarations incomprises et la méfiance.

En second lieu, qu’un effort concerté soit fait pour remédier au déficit démocratique et autres lacunes perçues dans la réforme des mesures électorales actuelles.

Troisièmement, indépendamment du fait que les mesures seront adoptées ou rejetées, que nos fidèles continuent à prier et soutenir de nouveaux efforts pour trouver des solutions constitutionnellement et moralement justes qui contribueront à la paix et au bien-être de la société de Hongkong.

En conséquence, je vous demande humblement de me rejoindre dans la réflexion et la prière, en invoquant l’aide miséricordieuse et la bénédiction de Dieu sur la Région administrative spéciale (RAS) de Hongkong à un moment critique de son histoire. J’étends cette invitation à tous les chrétiens et même à toutes les personnes de bonne volonté qui croient en la puissance de la prière.

Ne sous-estimez jamais la puissance de la prière !

Priez pour la sagesse et le discernement, afin que nous puissions découvrir ce qui est véritablement bon pour la société de Hongkong, pour que nous ayons la force de continuer et le courage de dire la vérité avec netteté et charité.

Priez pour que ceux qui sont investis de l’autorité utilisent toujours leur pouvoir au service de tous, spécialement des sans-pouvoirs, des marginaux, des exclus et des plus démunis.

Priez pour que les jeunes, qui sont l’avenir de Hongkong, ne se sentent pas floués et trahis par leurs aînés ou ceux qui détiennent l’autorité ou bien soient poussés au désespoir et à l’angoisse par un sentiment d’impossibilité et d’impuissance.

Priez, afin que quand viendra ce vote crucial, nos législateurs agissent conformément à leur conscience et pour ce qu’ils croient honnêtement et raisonnablement agir pour le bien commun et pour que leur jugement soit juste et vrai.

Priez, afin que, quel que soit le résultat du vote, il y ait encore un espoir pour un avenir meilleur.

Que Dieu vous bénisse tous !

Cardinal John Tong Hon, évêque de Hongkong
le 30 mai 2015.

(eda/ra)

Notes

(1) § 1 section A de la Lettre pastorale du 15 août 2014.
(2) Voir, par exemple, les déclarations publiques du diocèse des 19 février et 13 septembre 2012.
(3) § 6 section A de la de la Lettre pastorale du 15 août 2015.
(4) § 3 section A de la Lettre pastorale du 15 août 2015.
(5) Déclaration du diocèse catholique de Hongkong concernant le suffrage universel et la désobéissance civile. Voir aussi les § 1, 4, 5 et 6 de la section A de la Lettre pastorale du 15 août 2014 ; voir aussi la section B, ibid., où l’on peut lire : « Nous sommes entièrement d’accord que la construction d’un système véritablement démocratique et responsable de gouvernement renforcera certainement la légitimité du gouvernement de la RAS de Hongkong et une gouvernance efficace. »
(6) Voir le début du § 2 de la Lettre pastorale du 15 août 2014.
(7) Audience pontificale avec les membres de la Communauté Vie Chrétienne d’Italie et la Ligue missionnaire étudiante, le 30 avril 2015 ; voir le Sunday Examiner du 10 mai 2015, p. 1.