EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Nord-Est Chine Le pape François fait un don aux victimes du tremblement de terre au Sichuan

Rechercher

Asie du Nord-Est - Chine

Le pape François fait un don aux victimes du tremblement de terre au Sichuan

Le pape François fait un don aux victimes du tremblement de terre au Sichuan

27/05/2013

Le 16 mai dernier, en visite à Hongkong à l’occasion du soixantième anniversaire de la fondation de la Caritas locale (1), le cardinal Robert Sarah, président du Conseil pontifical Cor Unum, a annoncé que le pape François allait faire don d’une somme de 30 000 dollars américains (232 350 dollars de Hongkong) aux victimes du tremblement de terre qui a frappé le district de Lushan, au Sichuan, le 20 avril dernier, y faisant près de 200 morts.

Au Sunday Examiner, l’hebdomadaire de langue anglaise du diocèse catholique de Hongkong, le cardinal Sarah a expliqué qu’au lendemain de la secousse sismique, le pape avait envoyé un message de sympathie aux personnes touchées par la catastrophe et que, quelques semaines plus tard, ce don était une manière à la fois de témoigner de sa tristesse pour les victimes et leurs proches et de son souci d’aider les survivants.

Le cardinal guinéen, qui préside Cor Unum à Rome, a rappelé que les dons accordés via ce Conseil pontifical, n’émanait pas d’une « agence » semblable à une ONG mais était bien des dons directs du pape en personne (2). Il a ajouté que bien que le montant du don ne représentait pas en soi une somme considérable, celle-ci était néanmoins « significative » et pourrait être « efficacement » distribuée dans la zone sinistrée via le réseau des paroisses ou par de « petites agences d’aide catholiques ». « L’aide n’est pas que matérielle ; elle doit inclure une dimension de catéchèse de la charité, qui est un témoignage concret de l’amour des chrétiens pour tous », a expliqué le cardinal.

L’aide du pape François aux victimes du tremblement de terre du 20 avril 2013 rappelle un don similaire effectué via Cor Unum par Benoît XVI après le très meurtrier séisme du 12 mai 2008, qui fit 88 000 morts et disparus dans cette même province du Sichuan. A l’époque, le don du Saint-Père avait permis la reconstruction du jardin d’enfants de Lantian, du district de Beichuan, non loin de l’épicentre. Il était parvenu sur place par l’intermédiaire de Jinde Charities, la principale organisation caritative catholique de Chine populaire.

Ce don a été annoncé alors que prévaut toujours un climat tendu entre la Chine et le Saint-Siège. Quelques jours plus tard, le 22 mai à Rome, le pape François a saisi l’occasion offerte par la journée de prière pour l’Eglise en Chine - célébrée chaque 24 mai depuis son institution par le pape Benoît XVI en 2007 - Confortant les catholiques de Chine dans leur foi, le Saint-Père a prié pour que « leurs engagements difficiles aient toujours plus de prix aux yeux du Seigneur », demandant la prière de la Vierge Marie pour « [les] soutenir » et « faire grandir l’affection et la participation de l’Eglise qui est en Chine au chemin de l’Eglise universelle ». Le 24 mai au matin, dans la chapelle de la résidence Sainte-Marthe où il vit depuis son élection sur le trône de Pierre, le pape a célébré la messe entouré de Mgr Savio Hon Tai-fai, Hongkongais et secrétaire de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, ainsi que d’une vingtaine de prêtres, séminaristes et laïcs chinois présents à Rome.
 

Notes

(1) Fondée en 1953 avec deux personnes seulement, la Caritas Hongkong est devenue en soixante ans une organisation d’aide caritative et sociale importante. Elle compte aujourd’hui 5 500 salariés et s’appuie sur un réseau de plus de 10 000 bénévoles, pour une action sociale et des services distribués via plus de 300 antennes locales. Son budget, financé en grande partie sur fonds publics, avoisine 1,5 milliard de dollars de Hongkong (150 millions d’euros). Le Caritas Institute of Higher Education, devant lequel intervenait le cardinal Sarah, postule auprès des autorités locales pour obtenir le statut d’université, ce qui en ferait la première université catholique de la RAS de Hongkong.
(2) Dans son discours du 16 mai, le cardinal Sarah n’a pas précisé comment le don du pape serait transféré en Chine auprès des victimes du tremblement de terre. Ces dernières années, des aides importantes ont été accordées à la Chine par la
Caritas Hongkong ou le réseau international des Caritas, mais un don via Cor Unum présente la spécificité de devoir être distribué non comme le don d’une agence ou d’une ONG mais comme celui du pape lui-même.