EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Nord-Est Chine Ordinations épiscopales provisoirement repoussées à Harbin et Shanghai

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Nord-Est - Chine

Imprimer

Ordinations épiscopales provisoirement repoussées à Harbin et Shanghai

Ordinations épiscopales provisoirement repoussées à Harbin et Shanghai

29/06/2012

Deux ordinations épiscopales qui devaient avoir lieu ce vendredi 29 juin, solennité des saints Pierre et Paul Apôtres, ont été repoussées, indiquent des sources ecclésiales citées par l’agence Ucanews, sans qu’aucune raison ne soit donnée à ces reports. A Shanghai, ...

... le P. Thaddeus Ma Daqin, qui avait reçu le nécessaire mandat pontifical, devait être ordonné évêque coadjuteur « officiel » de Shanghai. Dans la province du Heilongjiang, le P. Joseph Yue Fusheng devait devenir évêque « officiel » du diocèse de Harbin – un siège vacant depuis plusieurs années – recevant une ordination qui, elle, n’avait pas été approuvée par le pape Benoît XVI.

La date du 29 juin n’est pas anodine car, tous les ans à Rome, en la fête célébrant les martyres de saint Pierre et de saint Paul, le pape remet à un certain nombre de nouveaux archevêques métropolitains le pallium, fine écharpe de laine symbolisant le pouvoir pontifical et exprimant l’union étroite des archevêques avec le pape. Dans le contexte délicat qui est celui des catholiques chinois où l’expression du lien à Rome se heurte à la volonté du pouvoir chinois d’imprimer une dimension d’autonomie à l’Eglise de Chine, le choix de cette date pour procéder à une ordination épiscopale illégitime relève d’une symbolique politique, celle d’affirmer l’indépendance des structures ecclésiales chinoises par rapport à l’Eglise universelle.

Si aucune information n’a été donnée quant aux raisons de ces annulations de dernière minute, il semble toutefois que les deux ordinations n’ont été que repoussées, vraisemblablement jusqu’à la mi-juillet. Des spécialistes de l’Eglise en Chine font remarquer que le président chinois Hu Jintao avait entamé ce vendredi une visite de trois jours à Hongkong, où sont célébrés simultanément le quinzième anniversaire du retour de l’ancienne colonie britannique sous le drapeau chinois et l’installation du nouveau chef de l’exécutif, C. Y. Leung, personnage controversé. En repoussant l’ordination problématique de Harbin, Pékin aurait voulu éviter de donner un prétexte supplémentaire aux Hongkongais sensibilisés sur la défense des droits de l’homme de manifester.

Par ailleurs, en cette fête de saint Pierre - saint Paul, des ordinations sacerdotales ont eu lieu au Sichuan, province du centre-ouest du pays. Aujourd’hui en effet, Mgr Paul Lei Shiyin, évêque illégitime de Leshan, a ordonné quatre prêtres, un an, jour pour jour, après sa propre ordination épiscopale, reçue sans mandat pontifical et qui l’avait exposé à une peine automatique d’excommunication, une excommunication latae sententiae.

Selon des sources locales, en ce 29 juin, cinq diacres – et non quatre – devaient recevoir les ordres sacerdotaux. Le cinquième candidat a, semble-t-il, refusé d’être ordonné par un évêque excommunié. Il est dit des quatre autres que le diocèse leur a promis une voiture et de l’argent pour un montant de 150 000 yuans (19 000 euros), des biens matériels assez considérables dans une province pauvre, et des signes ostensibles pour leur détenteur d’un pouvoir certain. Pour celui qui a osé refuser l’ordination presbytérale des mains de Mgr Lei, des pressions très fortes ont, à n’en pas douter, dû être exercées sur lui et il peut certainement s’attendre à des mesures de représailles de la part des autorités.

Quant aux quatre prêtres qui ont reçu les ordres des mains de Mgr Lei, ils devront sans doute se confronter à une certaine méfiance des catholiques locaux. En octobre 2011, trois diacres de Shantou, avaient été ordonnés à la prêtrise avec des lettres dimissoriales venant de Mgr Huang Bingzhang, évêque illégitime excommunié. En mars dernier, des ordinations sacerdotales avaient eu lieu dans un contexte à peu près similaire au Yunnan : six diacres avaient été ordonnés prêtres par Mgr Ma Yinglin, évêque également illégitime. A chaque fois, une bonne partie du clergé local et des fidèles ont très nettement ostracisés ces nouveaux prêtres, leur faisant ainsi sentir qu’ils n’auraient pas dû accepter l’ordination des mains d’un évêque illégitime.

A Rome, où 44 archevêques ont reçu le pallium des mains du Saint-Père, la solennité des saints Pierre et Paul, patrons de Rome, a été plus particulièrement placée cette année sous le signe de l’unité des chrétiens. Dans la basilique Saint-Pierre, le chœur de l’abbaye de Westminster, personnellement invité par le pape, a chanté avec celui de la chapelle Sixtine pendant la messe célébrée par Benoît XVI. Comme chaque année, une délégation du patriarcat œcuménique de Constantinople était présente.