EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Nord-Est Chine A Sheshan, la Journée de prière pour l’Eglise en Chine s’est déroulée en présence d’importantes forces de police

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Nord-Est - Chine

Imprimer

A Sheshan, la Journée de prière pour l’Eglise en Chine s’est déroulée en présence d’importantes forces de police [ Bulletin EDA n° 486 ]

01/06/2008

Samedi 24 mai, à Rome, « Journée mondiale de prière pour l’Eglise en Chine », le cardinal Ivan Dias a présidé la messe en la basilique Sainte Marie Majeure devant 500 catholiques chinois. A Rome toujours, après l’angélus, le pape Benoît XVI a salué les fidèles chinois présents place Saint-Pierre et a prié pour les victimes du séisme qui a frappé une partie du Sichuan, le 12 mai.

Le même jour, à Sheshan, près de Shanghai, la basilique mineure dédiée à la Vierge Marie était pleine, 2 500 pèlerins s’y pressant en réponse à l’appel du pape à prier pour l’Eglise en Chine. En-dehors du sanctuaire lui-même, la présence policière était toutefois très visible, près de 2 000 policiers en uniforme et en civil avaient pris place et, au final, le sanctuaire marial de Sheshan n’a connu, ce jour-là, qu’une affluence limitée.

 

Depuis plusieurs mois, les autorités semblaient craindre les rassemblements importants de pèlerins dans le sanctuaire, cité dans la lettre de Benoît XVI publiée le 30 juin dernier. Evoquant des raisons de sécurité, elles avaient donné des instructions très claires aux diocèses de Chine afin qu’ils réduisent l’importance de leurs pèlerinages durant le mois de mai, et tout particulièrement ce 24 mai, à Sheshan (1). Samedi 24 mai, la journée s’est déroulée sans incident et l’agence Chine Nouvelle, l’agence officielle de presse, a seulement rapporté que 2 350 catholiques s’étaient rassemblés à Sheshan afin de prier pour les victimes du tremblement de terre du Sichuan. La dépêche ne disait rien du fait que les catholiques y célébraient Marie Auxiliatrice des chrétiens, à laquelle la Chine est consacrée depuis 1924, ni du fait que c’était le pape qui appelait ce jour-là les catholiques à la prière.

 

Selon une catholique interrogée par l’agence Ucanews, « avec autant de policiers autour, c’était comme si la Sainte Vierge était en prison ». De fait, l’assistance des catholiques à cette journée particulière a été plutôt faible. Habituellement, les pèlerins sont trois fois plus nombreux à se presser sur la colline de Sheshan lors des week-ends du mois de mai. Cette année, avec la journée de prière instituée par le pape, les pèlerins auraient dû être encore plus nombreux, mais les mesures prises par les autorités semblent avoir été dissuasives. Ainsi, cette année, du 30 avril au 4 mai, seulement 5 000 pèlerins ont gravi la colline, là où l’année précédente ils étaient 11 000 pour les 30 avril et 1er mai.

 

L’atmosphère à Sheshan a été toutefois très recueillie durant ce 24 mai. La prière à Notre-Dame de Sheshan que le pape a rendue publique le 16 mai en différentes langues, dont le chinois en caractères classiques et en caractères simplifiés, avait été imprimée à plusieurs milliers d’exemplaires par le diocèse de Shanghai ; elle a été récitée à deux reprises lors de la messe présidée à la basilique par l’évêque auxiliaire de Shanghai, Mgr Joseph Xing Wenzhi. Professeur au grand séminaire situé au pied de la colline, le P. Raphael Gao Chaopeng a prononcé l’homélie ; il a dit que cette journée mondiale de prière pour l’Eglise en Chine était le signe que les catholiques chinois n’étaient « plus des orphelins, mais faisaient bien partie de la famille que représente l’Eglise universelle ». Le P. Gao a aussi demandé aux fidèles de prier pour les victimes du séisme du 12 mai et pour le bon déroulement des Jeux olympiques de Pékin.

Notes

(1) Voir EDA 484.