EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie du Nord-Est Chine La commission "Justice et paix" s'indigne

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie du Nord-Est - Chine

Imprimer

La commission "Justice et paix" s'indigne [ Bulletin EDA n° 91 ]

16/07/1990

Il faut immédiatement prendre des sanctions sévères contre les employeurs d'immigrants illégaux: c'est le message que la commission diocésaine "Justice et paix" a fait parvenir au gouverneur de Hongkong, sir David Wilson, le 7 juillet 1990.

La commission accuse certains entrepreneurs du bâtiment d'employer des immigrants illégaux sur les chantiers, et, quand vient le moment de leur payer leurs salaires, de les dénoncer aux autorités du territoire. Celles-ci prévoient des peines de prison pour les travailleurs ainsi appréhendés mais rien n'est prévu contre les employeurs qui s'approprient ainsi les salaires dûs à leurs ouvriers.

"On peut faire cesser ce racket en emprisonnant les employeurs coupables" estime le porte-parole de "Justice et paix" qui ajoute que "les salaires doivent être versés aux travailleurs immigrés illégaux avant qu'ils soient rapatriés vers leur pays d'origine".

Sir David Wilson a immédiatement réagi en promettant que le nécessaire serait fait pour que cette situation anormale soit rectifiée: "Nous avons des lois qui nous permettent de régler ce problème. Il faut qu'elles soient effectivement appliquées".

Durant les 6 premiers mois de cette année, 13 300 immigrants illégaux venant de Chine, ont été

appréhendés sur le territoire. L'année dernière, à la même époque, le chiffre était seulement de 6 500. Cette augmentation de l'immigration illégale en provenance de Chine est généralement mise sur le compte de la déplorable situation économique qui y règne.