EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie Centrale Tadjikistan A Douchanbé, l'explosion simultanée de deux bombes dans un temple protestant de la communauté d'origine coréenne fait cinq morts et plus de vingt blessés

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie Centrale - Tadjikistan

Imprimer

A Douchanbé, l'explosion simultanée de deux bombes dans un temple protestant de la communauté d'origine coréenne fait cinq morts et plus de vingt blessés [ Bulletin EDA n° 317 ]

16/10/2000

Le 1er octobre, à Douchanbé, l'explosion simultanée de deux bombes dans un temple protestant de la communauté d'origine coréenne a causé la mort de cinq des quelque 400 fidèles rassemblés à l'occasion du service religieux dominical. Une vingtaine d'autres personnes ont été blessées. L'information est rapportée par le Dong-A Ilbo, un des principaux journaux sud-coréens, dans son édition datée du 2 octobre.

Selon le ministère de l'Intérieur du Tadjikistan, les deux bombes ont explosé à midi et demi, à quelques minutes d'intervalles l'une de l'autre. La première était placée sous le dernier banc de l'église et la seconde a explosé dans la travée centrale. Personne n'a revendiqué cet attentat et aucune explication évidente n'a pu être avancée. Trois des cinq victimes sont mortes sur le coup et les deux autres sont décédées à l'hôpital. Les fidèles rassemblés ce jour-là étaient principalement d'origine tadjik, certains d'entre eux étant d'ascendance coréenne. Selon le journal sud-coréen, quelques citoyens sud-coréens étaient également présents ce jour-là dans l'église.

Le temple protestant où a eu lieu l'attentat est situé dans la banlieue de Douchanbé, capitale du pays. Haut de trois étages, il appartient à la Grace Mission Society Church, fondée par l'Eglise coréenne Eunhye ('grâce'), basée à Los Angeles, aux Etats-Unis. Son pasteur, le révérend Choi Yun-sok, Américain d'origine coréenne, était en déplacement à l'étranger le jour où se sont produites les explosions.

Dans l'ensemble des pays d'Asie centrale, y compris le Tadjikistan, on compte environ un demi million d'habitants d'origine coréenne. D'abord installés dans la partie orientale de la Sibérie, ils ont été déportés dans ces contrées par Staline au milieu des années 1930. Une partie d'entre eux sont aujourd'hui chrétiens, en majorité protestants. L'Eglise catholique est présente dans ce pays, mission sui juris érigée le 29 septembre 1997, et ses quelque 200 fidèles ont été confiés à la Communauté du Verbe incarné.