EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie Centrale Tadjikistan

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie Centrale - Tadjikistan

Les paroisses catholiques tadjiks accueillent leurs nouveaux prêtres

Tadjikistan 01/10/2007

Deux des trois paroisses du Tadjikistan accueillent leur nouveau curé (1). « C’est bien pour nous d’avoir maintenant un prêtre résidant », a confié Ruslan Gerikh, un garçon de 15 ans de la paroisse St Roch à Kurgan-Tube, ville située à 100 km au sud de Douchanbe, la capitale. « J’espère qu’il restera longtemps avec nous. Avoir un prêtre est très important parce que c’est triste de voir notre église fermée plusieurs jours par semaine. » Le P. Pedro Lopez a été installé au cours de la messe du 16 septembre dernier, pendant laquelle les paroissiens lui ont remis symboliquement les clefs de l’église. « Je suis content d’être pasteur de cette petite communauté. J’espère l’aider à grandir », a-t-il déclaré à cette occasion (2).

Pour les responsables des minorités religieuses, un projet de loi sur les religions représente une limitation de la liberté religieuse

Tadjikistan 16/07/2007

Les représentants des religions minoritaires du Tadjikistan ont écrit une lettre ouverte au président Emomali Rakhmon et au Parlement à propos d’un projet de loi sur les religions. Une vingtaine de représentants d’Eglises protestantes, un de l’Eglise catholique et un autre de la communauté bahaïe se sont rencontrés à Douchanbe, la capitale, le 28 juin dernier, pour rédiger cette lettre. L’Eglise russe orthodoxe, qui représente 3 % des 6,5 millions d’habitants de cet Etat d’Asie centrale, n’avait pas envoyé de délégué. Les catholiques, dont le nombre n’excède pas les 250, forment la plus petite de ces minorités religieuses (1).

Des chrétiens de différentes confessions travaillent ensemble pour traduire le Nouveau Testament en tadjik

Tadjikistan 16/02/2007

Traduire le Nouveau Testament en tadjik est le dernier projet de la Société biblique ocuménique du Tadjikistan, qui, jusqu'à présent, ne diffusait la littérature chrétienne qu'en langue russe. Le P. Juan Carlos Sack, prêtre de l'Institut du Verbe Incarné, membre de la Société biblique, a expliqué qu'une telle traduction était d'une extrême importance pour le développement du christianisme au Tadjikistan (1). "Notre Eglise n'utilise que le russe pour sa liturgie, mais je pense qu'il est primordial pour les gens d'ici de pouvoir lire le Nouveau Testament dans leur langue maternelle a indiqué ce missionnaire argentin, curé de la paroisse Saint-Joseph de Dushanbe, la capitale (2).

Joué par des paroissiens, un Mystère de Noël a rappelé à tous l'histoire du salut telle qu'on peut la lire dans la Bible

Tadjikistan 16/01/2006

Pour Noël, cette année, les Tadjiks qui ont participé à la messe à Douchanbe, capitale du Tadjikistan, n'ont pas seulement vu sur scène Jésus, Marie et Joseph, mais aussi Adam et Eve, Abraham et Moïse (1). Le jour de Noël, après la messe, sur une estrade ornée de décors en carton, la paroisse St Joseph a proposé, en effet, un Mystère de Noël qui ne présentait pas seulement la naissance de Jésus mais rappelait les passages essentiels de l'Ancien testament annonçant la venue du Messie. "Nous avions décidé de montrer l'histoire du Salut depuis les prophètes de l'Ancien Testament jusqu'à Jésus a expliqué Sour Maria Pocs, cheville ouvrière du projet.

A Douchanbé, l'explosion simultanée de deux bombes dans un temple protestant de la communauté d'origine coréenne fait cinq morts et plus de vingt blessés

Tadjikistan 16/10/2000

Le 1er octobre, à Douchanbé, l'explosion simultanée de deux bombes dans un temple protestant de la communauté d'origine coréenne a causé la mort de cinq des quelque 400 fidèles rassemblés à l'occasion du service religieux dominical. Une vingtaine d'autres personnes ont été blessées. L'information est rapportée par le Dong-A Ilbo, un des principaux journaux sud-coréens, dans son édition datée du 2 octobre.

500 000 réfugiés après une année de guerre civile entre islamistes et pro-communistes

Tadjikistan 01/02/1993

La guerre civile qui oppose les militants islamistes du Parti de la renaissance et du Parti démocratique aux milices pro-communistes a déjà fait plus de 500 000 réfugiés, soit un dixième de la population, selon un fonctionnaire de Douchanbé, capitale du Tadjikistan, cité par le Far Eastern Economic Review de Hongkong.