EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Asie Centrale Ouzbékistan La nouvelle loi religieuse interdit toute activité missionnaire

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Asie Centrale - Ouzbékistan

Imprimer

La nouvelle loi religieuse interdit toute activité missionnaire [ Bulletin EDA n° 135 ]

16/06/1992

Dans un effort apparent pour empêcher une éventuelle résurgence de l'islam, le gouvernement d'Ouzbékistan a élaboré une nouvelle loi religieuse qui est entrée en vigueur le 1er janvier 1992. Celle-ci, d'une part légalise les religions traditionnelles en leur accordant un certain nombre de libertés, et, d'autre part,interdit toute activité missionnaire ainsi que l'enseignement de la religion dans les écoles.

 

Malgré les restrictions concernant le prosélytisme, la plupart des leaders des religions traditionnellement établies dans le pays ont exprimé leur satisfaction. "Maintenant, la religion jouit d'une liberté totale et les autorités ne nous oppriment plusa déclaré l'archevêque orthodoxe de Tachkent, Vladimir. Les musulmans sont satisfaits aussi de pouvoir rouvrir plusieurs centaines de mosquées et d'écoles coraniques dont les bâtiments, depuis 70 ans, étaient utilisés à d'autres fins. Le rabbin Emmanuel Shimonov, leader des 11 000 juifs du pays, a lui aussi exprimé son approbation: "On nous a donné la liberté religieuse non pas en parole mais en réalitéa-t-il déclaré.

Cependant, l'interdiction de tout prosélytisme a fait des mécontents, surtout parmi les protestants évangéliques du pays qui ont exprimé un certain scepticisme: "Pourquoi discuter de cette loi? Nous nous trouvons ici dans la vie réelle, et la loi se trouve là-bas, de l'autre côté. Les autorités se rappellent de la loi uniquement quand elles veulent prendre des mesures contre nousa déclaré, par exemple, un chrétien baptiste de Tachkent.

Les observateurs étrangers estiment que, dans l'esprit du président Karimov, cette nouvelle loi est surtout destinée à contrer le mouvement fondamentaliste missionnaire qui se dessine peu à peu dans le pays autour du Parti de la renaissance musulmane dont le but avoué est l'instauration d'un Etat islamique.