EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Actualités précédentes

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Actualités précédentes

Le diocèse de Kottar opte pour le dialogue interreligieux

Inde 16/03/1992

  Au cours de leur réunion de décembre 1991, l'évêque et les prêtres du diocèse de Kottar, dans l'Etat du Tamil Nadu, ont décidé que, pendant l'année 1992, leur effort pastoral porterait en priorité sur le dialogue avec les religions non chrétiennes.

COMBATTONS POUR NOS DROITS EN MATIERE D'EDUCATION

Inde 01/03/1992

  Le 13 février 1992, les écoles (catholiques) seront fermées à travers tout l'Etat du Tamil Nadu, et nous défilerons en silence, afin de protester contre les tracasseries de toutes sortes dont le gouvernement se rend coupable à l'encontre des institutions scolaires appartenant aux minorités; en même temps, nous demandons que justice soit faite et nous réclamons le respect des droits des minorités.

ARUNACHAL PRADESH: UNE EGLISE DE LAICS

Inde 01/03/1992

  Ce rassemblement des catholiques marque un nouveau départ pour l'Eglise persécutée en Arunachal Pradesh, Etat que le régime britannique appelait, "Nefa" pour "North Eastern Frontier Agency", une "terre interdite" aux chrétiens pendant de longues années. Le martyre de deux missionnaires en 1854 (2), et l'absence de successeurs, avait rayé de la carte de l'Eglise l'ensemble de cette région.

A l'appel des évêques, les écoles catholiques du Tamil Nadu se sont mises en grève

Inde 01/03/1992

  Le 13 février 1992, à l'appel des évêques de l'Etat du Tamil Nadu (14), les écoles catholiques se sont mises en grève dans tout l'Etat, en signe de protestation contre la négligence du gouvernement de Madras. Le même jour, à Tiruchirappalli, à Madurai, à Tuticorin, à Salem, les évêques ont pris eux-mêmes la tête de processions, fortes parfois de plus de dix mille élèves, enseignants, prêtres, religieuses.

Dialogue oecuménique au Kerala entre catholiques et jacobites

Inde 16/02/1992

  Trois siècles après la séparation, le dialogue, inauguré il y a quelques années, continue sans bruit entre l'Eglise catholique et les Eglises jacobite et orthodoxe malankara. Cela commença en 1989, lorsque le Pape Jean-Paul II nomma deux commissions dans le but de renouer des contacts avec chacun des deux groupes.

Les hindouistes s'en prennent à une cathédrale catholique

Inde 16/02/1992

  Le "Front hindou", groupe fondamentaliste de Madras, affilié au BJP ["Bharathiya Janata Party", "Parti du peuple hindou" (2)], affirme que la cathédrale Saint-Thomas, bâtie à Mylapore, quartier de Madras, sur le lieu présumé du martyre de l'apôtre, occupe en fait l'emplacement d'un ancien temple hindou dédié au dieu Gopaleshwara. La cathédrale contient des reliques présumées de St Thomas, et, depuis des temps immémoriaux, est un lieu important de pèlerinage pour les chrétiens de l'Inde.

Les revendications des théologiens indiens

Inde 16/02/1992

  Parallèlement à l'assemblée bisannuelle de la Conférence épiscopale indienne, un symposium s'est tenu à Pune, dans le Maharashtra, le 9 janvier 1992. Plusieurs théologiens et évêques y ont participé. A cette occasion, le P. Subbash Anand, du séminaire pontifical de Pune, a demandé que soit formé un comité national, composé d'évêques et de théologiens, qui pourrait, sans qu'il soit nécessaire de recourir à Rome, aider l'Eglise de l'Inde à régler ses problèmes d'ordre théologique et à surmonter elle-même ses propres dissensions.

Arunachal Pradesh: premier grand rassemblement des chrétiens

Inde 16/02/1992

  Du 17 au 19 janvier 1992, les chrétiens de l'Arunachal Pradesh ont tenu le premier grand rassemblement de leur histoire. Le moment le plus solennel en a été la procession du Saint Sacrement organisée à travers les rues de la capitale de l'Etat, Itanagar. Le dernier jour, deux évêques et 31 prêtres ont participé à la concélébration.

L'archevêque de Delhi: "le problème de l'unité nationale doit être abordé dans le respect des particularismes"

Inde 16/02/1992

  Le problème de l'unité nationale doit être abordé de "façon objective, sans aucun préjugé et dans le seul but de trouver une solution". Mgr Alan de Lastic, archevêque de Delhi, participant, le 31 décembre 1991 à la réunion du "Conseil pour l'intégration nationale", lance un avertissement aux autorités politiques de l'Inde. Celles-ci doivent faire face à de forts mouvements séparatistes au Cachemire et au Pendjab.

Fin de la "marche" des intégristes hindous sur le Cachemire

Inde 01/02/1992

  Entouré de 1 000 policiers en armes et de 70 seulement de ses partisans, M. Murli Manohar Joshi, président du parti hindouiste BJP (Bharatiya Janata Party), a mis fin, le 26 janvier 1992, au "pèlerinage" de 15 000km, qui a amené une délégation de son parti de l'extrême sud de l'Inde à Srinagar, capitale du Cachemire, seul Etat indien à majorité musulmane (10). Arrivé lui-même sur les lieux dans un avion du gouvernement, les routes n'étant pas sûres, le président du BJP y a solennellement levé les couleurs du drapeau indien comme un défi aux séparatistes du Front de libération du Cachemire. Ces derniers avaient attaqué le convoi du BJP quelques jours auparavant et causé la mort de plusieurs "pèlerins".

Une femme intervient devant la Conférence épiscopale

Inde 01/02/1992

  Au cours de leur assemblée générale, du 7 au 13 janvier 1992, les évêques de l'Inde ont eu l'occasion d'entendre l'avertissement lancé par une catholique de Bombay. Titulaire d'un diplôme de théologie, Mme Astrid Lobo Bajjiwala dit que les femmes indiennes sont sur le point de perdre patience: "Si la machine ecclésiastique ne peut pas travailler avec nous, dit-elle, nous nous emparerons de l'Eglise et ferons nous-mêmes les changements qui s'imposent".

Conférence épiscopale: la situation des dalits et des femmes au centre des débats

Inde 01/02/1992

  A la fin de leur réunion bisannuelle, qui s'est tenue à Pune dans l'Etat du Maharashtra, du 7 au 13 janvier 1992, les évêques indiens ont adressé à leurs compatriotes catholiques un message dans lequel ils expriment leurs principaux soucis: la situation des "dalits" chrétiens dans l'Eglise, celle des femmes et celle des travailleurs non organisés.

Un journal catholique au secours des planteurs de caoutchouc

Inde 16/01/1992

  Le journal catholique "Deepika", qui publie au Kerala en anglais aussi bien qu'en malayalam et en tamoul, vient de lancer une campagne en faveur des dix millions de planteurs de caoutchouc de l'Etat. Prétextant de l'insuffisance de la production locale, le gouvernement importe à grands frais du caoutchouc étranger, provoquant la chute des prix sur place.

Nouvelles querelles raciales et linguistiques

Inde 16/01/1992

  Les chrétiens du Karnataka et du Tamil Nadu se trouvent de nouveau mêlés à des querelles qui les affectent gravement, puisque plusieurs milliers d'entre eux ont dû fuir, abandonnant maisons, récoltes et bétail. L'affaire a commencé en novembre 1991, avec un jugement de la Cour suprême affectant une quantité importante de l'eau du fleuve Cauvery aux cultivateurs du Tamil Nadu, au détriment, semble-t-il, des habitants du Karnataka. Le 10 décembre 1991, ce jugement était entériné par le gouvernement fédéral.

Les intégristes hindous ont commencé une nouvelle marche

Inde 16/01/1992

  Reprenant son action d'il y a un peu plus d'un an (2), M. L.K. Advani, président du parti d'extrême droite "Bharathiya Janata Parti" (BJP "Parti de peuple indien"), s'est remis en route. Mais alors que, la première fois, son pèlerinage l'avait conduit du Rajasthan jusqu'à proximité de la ville sainte de Ayodhya, où il comptait procéder à la destruction de la mosquée bâtie sur l'emplacement supposé de la naissance du dieu Rama, M. Advani est parti cette fois-ci de Kanyakumari, à l'extrême sud de l'Inde, et doit arriver au Cachemire après avoir parcouru quelque dix mille kilomètres.

Rassemblement de catholiques en "territoire interdit"

Inde 01/01/1992

  Quelque dix mille catholiques sont attendus à Itanagar, la capitale de l'Arunachal Pradesh, pour un rassemblement qui doit se dérouler du 16 au 19 janvier 1992.

Un verdict qui ne satisfait pas tous les chrétiens

Inde 01/01/1992

  Le 5 décembre 1991, la Cour suprême a décidé que les institutions scolaires dirigées par les minorités ethniques ou religieuses pourraient à l'avenir réserver jusqu'à 50% de leurs places aux membres de leur communauté, afin de conserver leur caractère particulier.Cette décision ne satisfait pas tout le monde.

Grève de la faim

Inde 01/01/1992

  Grâce à une grève de la faim, le P. Jose Kaleekal, prêtre du diocèse de Punalur au Kerala, vient d'obliger le gouvernement à se préoccuper davantage des 25 000 pêcheurs qui, à cause d'une épidémie affectant le poisson, étaient sur le point de perdre leurs moyens de subsistance.

Prochaine réunion de la Conférence épiscopale

Inde 16/12/1991

  Les 128 évêques de l'Inde doivent se réunir, du 7 au 13 janvier 1992, à Pune, dans l'Etat du Maharashtra. Au cours de leur assemblée, ils étudieront la doctrine sociale de l'Eglise en relation avec les problèmes brûlants qui se posent en ce moment à l'Eglise de l'Inde, tels que celui des Dalits (6), le sort des travailleurs, la situation des femmes dans la société indienne (7).

La police et les femmes

Inde 16/12/1991

  Un groupe de 18 femmes chrétiennes ont invité une trentaine de membres de la police de Delhi à un séminaire au cours duquel il leur a été possible de parler de leurs problèmes. Le séminaire s'est tenu du 18 au 30 octobre 1991.

Actions sur le document