EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Actualités précédentes

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Actualités précédentes

L'opposition réclame des droits égaux pour tous les citoyens

Pakistan 16/10/1991

  Le 17 septembre 1991 s'est tenu à Lahore un séminaire consacré à "la situation de crise" dans laquelle se trouve le Pakistan, et orienté vers une critique des dirigeants actuellement au pouvoir.

Des musulmans demandent pardon pour avoir molesté une chrétienne

Pakistan 16/10/1991

  Plus d'un millier de chrétiens et de musulmans se sont rassemblés, le 28 septembre 1991, dans le village de Lahoreanwala pour célébrer un rite traditionnel de réconciliation.

Un catholique au gouvernement

Pakistan 01/10/1991

  Le 10 septembre 1991, M. Peter Sahotra, député catholique représentant la minorité chrétienne au Parlement, est devenu secrétaire d'Etat auprès du ministre des Minorités.

Des chrétiens bénéficient de subventions pour partir en pèlerinage

Pakistan 01/10/1991

  Dans un certain nombre d'entreprises, des membres de minorités religieuses s'efforcent d'obtenir de leurs employeurs l'instauration d'un système permettant aux non-musulmans de bénéficier d'allocations destinées à couvrir des frais de pèlerinage religieux. Cette année pour la première fois, la municipalité de Hyderabad a fait droit à leur requête. Parmi les bénéficiaires, 33 chrétiens ont pu ainsi participer au grand pèlerinage marial des 5 et 6 septembre 1991 au sanctuaire de Mariamabad, dédié à Notre-Dame de Lourdes. Depuis longtemps déjà, des subventions de ce genre sont accordées aux musulmans qui veulent aller à La Mecque.

Bientôt des chrétiens dans le gouvernement du Pendjab

Pakistan 16/07/1991

  Au cours de sa rencontre avec cinq membres chrétiens de l'Assemblée provinciale, le chef du gouvernement du Pendjab, M. Ghulam Hyder Waheem, a promis d'inclure des ministres chrétiens dans son cabinet.

Le Sénat approuve à son tour l'introduction de la Charia

Pakistan 16/06/1991

  Le 28 mai 1991, quelques jours après l'Assemblée nationale, le Sénat a voté à son tour en faveur de l'introduction de la Charia. Aucun des 40 amendements proposés par l'opposition parlementaire n'a été retenu. Ils étaient destinés à protéger les droits des femmes et des minorités, garantir le multipartisme, le statut des forces armées, l'ordonnance de 1962 concernant la famille, et la primauté du parlement.

"Dénationalisez les écoles chrétiennes!"

Pakistan 01/06/1991

  Le président du Front chrétien uni demande au gouvernement de la province du Sindh d'abandonner sa politique de nationalisations et de rendre aux Eglises chrétiennes les institutions qui leur furent enlevées le 1er septembre 1972 (17).

La Charia a été votée par l'Assemblée nationale

Pakistan 01/06/1991

  L'Assemblée nationale a finalement voté le projet de loi faisant de la loi musulmane la base du système judiciaire pakistanais. Cette décision survient quelques jours à peine après une nouvelle protestation des évêques catholiques et protestants (16).

Charia ou pas Charia?

Pakistan 16/05/1991

  La Charia ne deviendra la base du système judiciaire pakistanais que si toutes les écoles de pensée en tombent d'accord. C'est du moins la promesse faite par le premier ministre, M. Nawaz Sharif. Il essayait, le 28 avril 1991, au cours d'une visite à Lahore, de calmer les esprits.

Fête nationale: les chrétiens ont-ils de quoi se réjouir ?

Pakistan 16/04/1991

  Le Pakistan a célébré sa fête nationale le 23 mars. Cette date commémore le jour de 1940 où la Ligue musulmane lança officiellement son appel en faveur d'une patrie séparée pour les musulmans de l'empire britannique des Indes. Le rêve devint réalité le 14 août 1947, lorsque fut proclamée l'indépendance du Pakistan. 44 ans plus tard, quel est le sort des chrétiens dans ce pays musulman? Ils n'ont pas la vie facile. Lors de l'indépendance, en 1947, ils se sont réjouis. Depuis, l'enthousiasme s'est quelque peu refroidi.

Inscriptions dans les écoles catholiques de l'archidiocèse de Bangalore

Inde 16/03/1992

  Ce sont les pauvres qui sont l'objet de la mission salvifique de Jésus. Sous son inspiration, nous nous sentons appelés à partager avec joie et générosité l'option préférentielle de l'Eglise pour les pauvres, telle que l'ont rappelée le Concile Vatican II, les synodes des évêques, les encycliques des derniers papes et l'Eglise de l'Inde. Ce choix nous pousse à accorder aux pauvres une place privilégiée dans nos institutions. L'Eglise doit se faire de plus en plus un sacrement de salut et de libération pour ceux qui sont faibles, ceux qui sont blessés, les sans-pouvoir et les persécutés, les infirmes et les laissés pour compte. Il est donc nécessaire de repousser toutes les tentations qui pourraient nous inviter à faire de nos institutions des lieux réservés aux puissants et aux riches. Nous devons plutôt travailler à ce qu'elles deviennent des agents de transformation sociale, la voix des sans-voix.

Les protestants du nord de l'Inde et les droits de la femme

Inde 16/03/1992

  "Les Eglises solidaires des femmes": tel est le thème d'une conférence qui s'est réunie à Delhi sous les auspices de l'Eglise du Nord de l'Inde" (ENI) du 20 au 22 février 1992. 6 évêques protestants accompagnaient la trentaine de participants venues de dix diocèses (l'ENI en comporte 23).

Mort du premier évêque indien de rite latin du Kerala

Inde 16/03/1992

  Mgr Jérôme Fernandes, ancien évêque de Quilon dans l'Etat du Kerala, est décédé, le 26 février 1992, à l'âge de 93 ans, après 63 ans de sacerdoce et 54 ans d'épiscopat.

Le diocèse de Kottar opte pour le dialogue interreligieux

Inde 16/03/1992

  Au cours de leur réunion de décembre 1991, l'évêque et les prêtres du diocèse de Kottar, dans l'Etat du Tamil Nadu, ont décidé que, pendant l'année 1992, leur effort pastoral porterait en priorité sur le dialogue avec les religions non chrétiennes.

COMBATTONS POUR NOS DROITS EN MATIERE D'EDUCATION

Inde 01/03/1992

  Le 13 février 1992, les écoles (catholiques) seront fermées à travers tout l'Etat du Tamil Nadu, et nous défilerons en silence, afin de protester contre les tracasseries de toutes sortes dont le gouvernement se rend coupable à l'encontre des institutions scolaires appartenant aux minorités; en même temps, nous demandons que justice soit faite et nous réclamons le respect des droits des minorités.

ARUNACHAL PRADESH: UNE EGLISE DE LAICS

Inde 01/03/1992

  Ce rassemblement des catholiques marque un nouveau départ pour l'Eglise persécutée en Arunachal Pradesh, Etat que le régime britannique appelait, "Nefa" pour "North Eastern Frontier Agency", une "terre interdite" aux chrétiens pendant de longues années. Le martyre de deux missionnaires en 1854 (2), et l'absence de successeurs, avait rayé de la carte de l'Eglise l'ensemble de cette région.

A l'appel des évêques, les écoles catholiques du Tamil Nadu se sont mises en grève

Inde 01/03/1992

  Le 13 février 1992, à l'appel des évêques de l'Etat du Tamil Nadu (14), les écoles catholiques se sont mises en grève dans tout l'Etat, en signe de protestation contre la négligence du gouvernement de Madras. Le même jour, à Tiruchirappalli, à Madurai, à Tuticorin, à Salem, les évêques ont pris eux-mêmes la tête de processions, fortes parfois de plus de dix mille élèves, enseignants, prêtres, religieuses.

Dialogue oecuménique au Kerala entre catholiques et jacobites

Inde 16/02/1992

  Trois siècles après la séparation, le dialogue, inauguré il y a quelques années, continue sans bruit entre l'Eglise catholique et les Eglises jacobite et orthodoxe malankara. Cela commença en 1989, lorsque le Pape Jean-Paul II nomma deux commissions dans le but de renouer des contacts avec chacun des deux groupes.

Les hindouistes s'en prennent à une cathédrale catholique

Inde 16/02/1992

  Le "Front hindou", groupe fondamentaliste de Madras, affilié au BJP ["Bharathiya Janata Party", "Parti du peuple hindou" (2)], affirme que la cathédrale Saint-Thomas, bâtie à Mylapore, quartier de Madras, sur le lieu présumé du martyre de l'apôtre, occupe en fait l'emplacement d'un ancien temple hindou dédié au dieu Gopaleshwara. La cathédrale contient des reliques présumées de St Thomas, et, depuis des temps immémoriaux, est un lieu important de pèlerinage pour les chrétiens de l'Inde.

Les revendications des théologiens indiens

Inde 16/02/1992

  Parallèlement à l'assemblée bisannuelle de la Conférence épiscopale indienne, un symposium s'est tenu à Pune, dans le Maharashtra, le 9 janvier 1992. Plusieurs théologiens et évêques y ont participé. A cette occasion, le P. Subbash Anand, du séminaire pontifical de Pune, a demandé que soit formé un comité national, composé d'évêques et de théologiens, qui pourrait, sans qu'il soit nécessaire de recourir à Rome, aider l'Eglise de l'Inde à régler ses problèmes d'ordre théologique et à surmonter elle-même ses propres dissensions.

Actions sur le document