EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Vous êtes ici : Accueil Actualités précédentes

Rechercher

Recevoir gratuitement nos dépêches

Actualités précédentes

Le P. Louis Ha détenu à Beijing

Chine 01/02/1991

  Le P. Louis Ha, directeur du Centre des communications sociales du diocèse, a été détenu pendant plusieurs heures, le 21 janvier 1991, par la police de Beijing où il se trouvait en "visite privée

Remettre les catholiques dans "le droit chemin"

Chine 01/02/1991

  Les fonctionnaires du gouvernement doivent rectifier l'orientation de l'Eglise catholique en Chine, éliminer les éléments qui refusent de coopérer, renforcer le rôle dirigeant du Parti communiste. Ce sont là les principales conclusions d'un séminaire organisé du 16 au 30 novembre 1990 près de Beijing par le Front uni, dépendant du Comité central du Parti, pour les dirigeants catholiques de 7 provinces du nord (Hebei, Heilongjiang, Jilin, Liaoning, Shaanxi, Shandong, Shanxi) et des villes de Beijing et Tianjin.

150ème anniversaire de l'Eglise: les yeux tournés vers la Chine

Chine 16/01/1991

  "Quand les premiers catholiques arrivèrent à Hongkong en 1841, leurs yeux ne se sont pas arrêtés sur les quelques fermiers et pêcheurs qui peuplaient l'île, mais sur les millions de convertis en puissance qui étaient au nord. 150 ans plus tard, la Chine est plus que jamais la préoccupation essentielle de l'Eglise de Hongkong", écrit le "South China Morning Post" du 3 janvier 1991.

Affluence extraordinaire pour les messes de Noël

Chine 16/01/1991

  Dans plusieurs cités chinoises, ce sont des foules considérables qui ont envahi les églises catholiques pour la messe de minuit, le 25 décembre 1990.

Arrestations confirmées par Beijing

Chine 01/01/1991

  Pour la première fois, M. Liu Bainian, porte-parole de l'Association patriotique des catholiques chinois dépendant du gouvernement, a confirmé l'arrestation en novembre et décembre 1989 des prêtres, évêques, et laïcs qui venaient de fonder une Conférence épiscopale clandestine en communion avec le pape (3). Refusant d'entrer dans les détails, M. Liu Bainian a déclaré au "South China Morning Post" de Hongkong du 17 décembre 1990 que ces personnes avaient été arrêtées pour avoir créé une organisation illégale et non à cause de leur foi.

Détails supplémentaires à propos de la Conférence nationale des religions

Chine 01/01/1991

  Selon une source généralement bien informée de Hongkong, trois questions d'actualité ont été débattues lors de la Conférence nationale des religions, qui s'est tenue à Beijing au début du mois de décembre 1990 (1) en présence de M. Li Peng, premier ministre, et de M. Jiang Zemin, secrétaire général du Parti.

Neuf nouveaux prêtres à Shanghai

Chine 16/12/1990

  Un communiqué du diocèse de Shanghai, daté du 1er décembre, a annoncé l'ordination sacerdotale, le 16 novembre 1990, de neuf étudiants du séminaire régional de Sheshan.

Anniversaire du mouvement patriotique catholique

Chine 16/12/1990

  Le mouvement patriotique anti-impérialiste de l'Eglise catholique de Chine a célébré son quarantième anniversaire, rapporte le "Quotidien du peuple" daté du 1er décembre 1990.

L'"infiltration" serait le danger principal qui guette les protestants

Chine 16/12/1990

  Le numéro de novembre 1990 de la revue "Tian Feng", organe "officiel" des protestants, a publié les détails de la grande réunion qui a rassemblé à Shanghai, du 22 au 26 août 1990, les responsables du mouvement des "Trois autonomies" et ceux du Conseil chrétien de Chine (2).

Intervention de M. Li Peng à la Conférence nationale des religions

Chine 16/12/1990

  Programmée à l'origine pour le mois de juillet 1990, puis renvoyée sine die apparemment parce que le gouvernement n'était pas en mesure d'atteindre un consensus en la matière (1), une conférence nationale des religions a finalement été tenue à Beijing du 5 au 10 décembre 1990.

10 nouvelles religieuses à Beijing

Chine 01/12/1990

  L'Agence Chine-nouvelle rapporte, le 4 novembre 1990, que 10 jeunes novices ont été solennellement reçues au noviciat de Beijing, lors d'une cérémonie à la cathédrale de Nantang dans le sud de la capitale. Ce noviciat avait été rouvert en 1987. D'après le même rapport, les religieuses qui y ont déjà complété leur formation ont été envoyées faire des études d'infirmières.

Ordination de deux évêques en Mongolie intérieure

Chine 01/12/1990

  Pour la première fois depuis 1957, deux évêques ont été ordonnés pour l'Eglise "officielle" de Mongolie intérieure. Il s'agit de Mgr François-Xavier Guo Zhengji, nouvel évêque de Bayan Nur Meng, et de Mgr André Zhu Wenyu pour le diocèse de Chifeng.

Politique religieuse: le gouvernement fait machine arrière

Chine 01/12/1990

  En fin de compte, il n'y aura peut-être pas de révision de la politique religieuse du gouvernement. Celle-ci continuerait à être définie, pour l'essentiel, par le document n° 19 de 1982, provenant du Comité central du Parti. C'est ce qui semble ressortir d'une réunion qui a eu lieu le 22 octobre 1990 à Zhengzhou dans la province du Henan, et qui a réuni les responsables nationaux du Front uni et du Bureau des Affaires religieuses.

Mgr Ding Guangxun: non à une révision éventuelle de la politique religieuse

Chine 01/12/1990

  Le leader protestant, Mgr Ding Guangxun, président du mouvement des Trois-autonomies et du Conseil chrétien de Chine, s'est vigoureusement élevé contre tout changement éventuel dans la politique religieuse du gouvernement définie en 1982 par le document n° 19 émanant du Comité central du Parti. On sait qu'un durcissement de cette politique a été envisagé au plus haut niveau depuis quelques mois (1).

Une enquête sur l'engagement politique des catholiques

Chine 16/11/1990

  Alors même que le cardinal Wu appelle les catholiques de son diocèse à s'engager activement dans les élections de 1991 (5), une enquête menée dans deux paroisses montre que les fidèles sont divisés sur la question de savoir si leur foi chrétienne exige une participation active à la politique.

Pénurie de prêtres

Chine 16/11/1990

  La réouverture d'une église rénovée dans un village de la province méridionale du Guangdong a mis en lumière, une fois encore, le problème du renouvellement du clergé dans la communauté chrétienne.

Inauguration à Shanghai de l'imprimerie catholique

Chine 16/11/1990

  Mgr Jin Luxian, évêque "officiel" de Shanghai, a présidé, le 30 octobre 1990, la cérémonie d'ouverture de la première imprimerie catholique autorisée depuis le changement de régime en 1949. Des représentants du gouvernement chinois étaient présents avec ceux des Eglises de Hongkong, des Etats Unis, du Canada, d'Allemagne, ainsi que les consuls de France et d'Allemagne.

Xinjiang: contacts interdits avec les étrangers

Chine 16/11/1990

  D'après le "Quotidien du Xinjiang", cité par le "South China Morning Post" de Hongkong, le gouvernement régional de cette province, à majorité musulmane, a publié en septembre 1990 un nouveau décret interdisant à tous les groupes religieux "d'enseigner l'histoire de la guerre sainte" et d'avoir des contacts avec les étrangers: "Ils ne devront pas accepter de visites d'étrangers ou d'organisations religieuses étrangères, ni leur accorder d'interviews , ni leur demander de l'argent

Importante réunion de protestants à Shanghai

Chine 16/11/1990

  Le numéro d'octobre 1990 de la revue "Tian Feng", organe "officiel" des protestants, rapporte qu'une conférence commune a rassemblé, du 22 au 26 août 1990, à Shanghai, les responsables du mouvement des "Trois autonomies" et ceux du Conseil chrétien de Chine. Parmi les 200 délégués et observateurs, étaient présentes quelques personnalités politiques de premier plan du Conseil d'Etat et du Front uni, dont M. Ren Wuzhi, directeur du Bureau des Affaires religieuses.

Crise des vocations

Chine 01/11/1990

  De moins en moins de jeunes gens acceptent de devenir prêtres. Cette année, il n'y a eu aucune admission au grand séminaire du Saint-Esprit à Aberdeen. Dans les années 60, la moyenne annuelle d'admissions était beaucoup plus forte. Il n'y a plus aujourd'hui que 10 séminaristes pour tout le diocèse. La crise, pour préoccupante qu'elle soit, n'aura pourtant pas de conséquences immédiates: la moyenne d'âge des prêtres en fonction aujourd'hui est, en effet, relativement basse puisque la majorité des prêtres locaux ont moins de 40 ans.

Actions sur le document