EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris EDA, Eglise d'Asie - Agence d'information des Missions étrangères de Paris

Rechercher

Eglises d'Asie dans les médias Contact

Dernières dépêches

Un nouveau décret menace la liberté religieuse au Laos

Laos 19/10/2018
Un nouveau décret menace la liberté religieuse au Laos

Suite à la promulgation d’un nouveau décret menaçant le droit à l’association au Laos, qui a été décidé l’année dernière par le gouvernement du président Bougnang Vorachi, dix ONG protestent aux côtés des minorités religieuses laotiennes pour en demander l'annulation. Bien que le Laos reconnaisse quatre religions – le bouddhisme, le christianisme, l’islam et le bahaïsme –, les critiques affirment que des chrétiens subissent des menaces, arrestations et expulsions dans des régions reculées du pays. Les opposants soulignent que le décret contredit les engagements internationaux du Laos ainsi que sa propre Constitution.

Mgr Dao : « Il est plus difficile d’être évêque en Europe qu’au Vietnam ! »

Vietnam 19/10/2018
Mgr Dao : « Il est plus difficile d’être évêque en Europe qu’au Vietnam ! »

Mgr Duc Dao est le cinquième évêque de Xuan Loc. Jusqu’en mai 2016, il était évêque auxiliaire et recteur du grand séminaire, qui compte aujourd’hui plus de 450 séminaristes. Il est également recteur du nouvel Institut catholique du Vietnam. Le diocèse de Xuan Loc, érigé le 14 octobre 1965 à partir de l’archidiocèse de Saïgon, est massivement catholique avec plus d’1,1 million de fidèles, soit environ un tiers de sa population. Constitué en partie d’un afflux massif de catholiques venus du Nord après 1954, il compte 250 paroisses, administrées par 500 prêtres. Le diocèse est également animé par 447 religieux et 1810 religieuses. Rencontre.

Un missionnaire défunt honoré pour son travail auprès des drogués

Bangladesh 19/10/2018
Un missionnaire défunt honoré pour son travail auprès des drogués

L’Église bangladaise rend hommage au frère Ronald Drahozal, missionnaire américain de la congrégation de la Sainte-Croix, mort le 16 octobre à l’âge de 81 ans (ici en photo avec des enfants d’un bidonville de Dhaka). L’évêque du diocèse de Rajshahi, Mgr Gervas Rozario, salue l’œuvre du missionnaire qui a consacré une grande partie de sa vie au traitement et à la réhabilitation des jeunes drogués au Bangladesh. Près de 4 000 toxicomanes ont pu être guéris grâce à l’organisation qu’il a fondée en 1962.

L’Asean lance un nouveau projet contre la traite des personnes

Indonésie 18/10/2018
L’Asean lance un nouveau projet contre la traite des personnes

Alors que la traite des personnes continue ses ravages parmi la population désœuvrée du Nusa Tenggara oriental, la Commission intergouvernementale des droits de l'homme (AICHR) de l'Asean (Association des nations du sud-est asiatique) a lancé un nouveau projet pilote dans la région. Le projet espère devenir un modèle pour le reste du pays, afin de lutter plus efficacement contre le fléau, notamment en assurant des formations en droit pour les policiers et les militants agissant dans la province. L’Asean souhaite aussi proposer des formations à ceux qui projettent de partir travailler à l’étranger.

L’armée Wa poursuit la répression contre les chrétiens dans l’État Shan

Birmanie / Myanmar 18/10/2018
L’armée Wa poursuit la répression contre les chrétiens dans l’État Shan

Deux prêtres salésiens, trois religieuses de la Société missionnaire de Saint-Paul et trois enseignants laïcs ont dû quitter les collines Wa, affirme l’un d’entre eux, un prêtre salésien. Un premier groupe de religieux et de laïcs catholiques avait déjà dû partir quelques semaines plus tôt. Depuis mi-septembre, une nouvelle répression est menée par l’Armée unifiée de l’État Wa (UWSA), avec le soutien de la Chine. Cette dernière craint les liens supposés des chrétiens vivant dans la région Wa, dans les montagnes du nord de l’État Shan près de la frontière chinoise, avec les États-Unis, notamment concernant les Églises baptistes.

L'initiative d'un enseignant catholique contre l’illettrisme à Flores

Indonésie 17/10/2018
L'initiative d'un enseignant catholique contre l’illettrisme à Flores

Quand il a découvert à quel point les écoles de sa province natale manquaient de livres en bon état, John Donbosco Lobo, un enseignant catholique originaire de l’île de Flores dans les Petites îles de la Sonde (Nusa Tenggara oriental), a voulu lancer une opération afin de leur trouver des livres. Son initiative a pris de l’ampleur et contribue à lutter contre l’illettrisme, qui atteint des records dans l’est du pays, jusqu’à 28,75 % dans le Nusa Tenggara oriental. Selon une étude réalisée par USAID en 2014, les enfants de la région ne peuvent lire que 29,7 mots par minute, contre 59,2 mots par minute à Bali ou Java.

Les Philippines réélues au Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU

Philippines 17/10/2018
Les Philippines réélues au Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU

La décision de réélire les Philippines au Conseil des Droits de l’Homme de l’Assemblée générale des Nations unies, annoncée la semaine dernière, divise les évêques philippins et les ONG militant pour les Droits de l’Homme dans le pays. Le pays a obtenu 165 voix sur 192, ce qui en fait le dernier pays de la région Asie-Pacifique en termes de nombre de votes. Beaucoup critiquent l’ironie et l’hypocrisie de la décision, en rappelant les crimes dont le gouvernement Duterte est accusé dans le cadre de la guerre contre la drogue. Les 47 membres du Conseil ont été élus pour un mandat de trois ans, de 2019 à 2021.

Enseignement : un think tank hindou s’en prend à l’éducation des minorités

Inde 17/10/2018
Enseignement : un think tank hindou s’en prend à l’éducation des minorités

Le 10 octobre, le Centre for policy analysis, un think tank hindou affilié au groupe extrémiste Rashtriya Swayamsevak Sangh a publié un rapport demandant le retrait de la Commission nationale pour les institutions éducatives de minorités. C’est cette organisation, affiliée au ministère des Affaires des minorités, qui est chargée d’accorder le statut de minorité aux établissements scolaires. Pour les autorités chrétiennes et musulmanes, cela revient à demander d’annuler l’autorisation des établissements des minorités, pourtant garantie par la Constitution indienne. Pour les chrétiens, la demande est absurde. Les institutions catholiques du pays sont en effet de haut niveau et accueillent une majorité d’étudiants non chrétiens.

Actualités précédentes